Prix maurice gillois (gr1) : une generation qui cherche toujours son leader

Autres informations / 04.11.2012

Prix maurice gillois (gr1) : une generation qui cherche toujours son leader

La

promotion des 4ans sur les gros obstacles est plutôt bancale. Pourtant, en

début de saison, cette catégorie était la première à s’être trouvé un solide leader

en Saint Palois (Saint des Saints), vainqueur des Prix Duc d’Anjou (Gr3),

Fleuret (Gr3) et Jean Stern (Gr2). Mais, depuis sa défaite dans le Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1), le champion de Jacques Ortet n’est plus parvenu à

s’imposer. Pire, il s’est même blessé et a dû renoncer au Prix Maurice Gillois

(Gr1), alors qu’il avait pris les troisièmes places des deux épreuves

préparatoires. Lors de sa dernière sortie, le fils de Saint des Saints avait

été nettement dominé par Farlow des Mottes (Maresca Sorrento) et Michto

(Balko). Ces deux poulains royannais sont, eux, bien au rendez-vous et

devraient se présenter comme les favoris de l’épreuve, d’autant plus qu’ils ont

une aptitude certaine aux pistes lourdes. La dernière fois, Farlow des Mottes

s’est imposé en dominant Michto sur le plat, et avec une certaine classe. Mais

ce dernier effectuait une rentrée, avait deux kilos de désavantage face à son

rival et devrait être beaucoup plus compétitif ce dimanche, à 100 % de ses

moyens. Le premier nommé est entraîné par François Nicolle et peut lui offrir

un premier succès dans cette épreuve. Son meilleur classement dans le Prix

Maurice Gillois remonte à 2008, lorsque Queen des Places (Sabrehill) avait pris

la troisième place. Le lauréat de l’époque, Oculi (Denham Red), n’était pas

entraîné par Guillaume Macaire, mais portait les mêmes couleurs que Michto,

celles de Jacques Détré.

TEEJAY

FLYING POUR IMITER CYRLIGHT ET OCULI

Vainqueur

surprise du Prix Ferdinand Dufaure au printemps, Teejay Flying (Tiger Groom)

n’est pas parvenu à rééditer son exploit. Le protégé de Thomas Trapenard est

plus à l’aise en bon terrain, mais est déjà parvenu à jouer un bon rôle sur une

piste collante, en témoigne sa troisième place dans un Quinté sur les

"balais". Le fils de Tiger Groom va se présenter en position

d’outsider, mais il est certain qu’il était loin d’être au "top" de

sa condition lors de ses dernières tentatives. Il a les moyens de créer de

nouveau la surprise et s’il venait à s’imposer, il imiterait Oculi et Cyrlight,

les deux derniers champions d’Auteuil à avoir réussi le doublé Prix Ferdinand

Dufaire - Prix Maurice Gillois.

MARFAUX

ET SYMPHONIE D’ANJOU, LES NOUVEAUX VENUS

Vainqueur

du Prix Triquerville (L), le 25 octobre, Marfaux (Martaline) est l’un des

invités de dernière minute de ce Prix Maurice Gillois. Le protégé de Laurent

Viel a atomisé l’opposition pour remporter sa Listed par quinze longueurs

d’avance. Il tente un audacieux pari, seulement dix jours après son dernier

succès, mais n’a pas eu à puiser dans ses ressources pour y parvenir. Véritable

cheval de terrain lourd, il est aussi en pleine ascension et peut donner du fil

à retordre à des adversaires qu’il n’a, pour la plupart, jamais rencontrés.

L’autre présence surprise est celle de Symphonie d’Anjou (Turgeon), la

pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé. Invaincue en trois courses sur les gros

obstacles, elle s’est montrée très impressionnante lors de ses deux dernières

tentatives, et notamment lors du Prix des Pyrénées, en terrain lourd.