Prix perth (gr3) : le deuxieme oscar de don bosco

Autres informations / 02.11.2012

Prix perth (gr3) : le deuxieme oscar de don bosco

Le

cheval de l’acteur de cinéma Omar El Sharif, Don Bosco (Barathea), réalise une

superbe année 2012. Après son succès dans le Prix Gontaut-Biron (Gr3), sur

2.000m, il a décroché le Prix Perth (Gr3) sur le mile, bouclant sa saison de la

meilleure des façons. La tactique a été primordiale dans ce Gr3. Entraîneur de

Don Bosco, David Smaga a expliqué après la course : « J’avais demandé à Flavien

Prat [jockey de Don Bosco, ndlr] d’aller à l’extérieur, comme cela arrive très

souvent en fin de saison à Saint-Cloud. Je pensais que tout le monde allait le

suivre, mais seule évaporation l’a pisté. » Une course se gagne pendant le

parcours. Elle peut aussi se gagner aux ordres et le choix tactique de David

Smaga, conjugué à la bonne monte de Flavien Prat, ont permis à Don Bosco de

l’emporter. Profitant de son numéro 8 dans les stalles, il s’est installé au

commandement, complètement en dehors, suivi par Évaporation (Red Ransom). À

l’entrée de la ligne droite, il est allé se caler le long des fusains, toujours

escorté par la pensionnaire de Carlos Laffon-Parias. Côté corde, l’animateur

Alianthus (Hernando), qui avait emmené le peloton à allure très sélective,

s’est raccourci. Sarkiyla (Oasis Dream) a pris son relais et s’est bien

défendue, de même que Pollyana (Whipper), excellente finisseuse. Mais la

victoire avait choisi son camp et Don Bosco a sûrement repoussé Evaporation,

ayant déjà la pointure sur les chevaux de la corde depuis l’entrée de la ligne

droite. « Don Bosco est un cheval courageux, il est là depuis Cagnes et a eu

une longue saison, nous a avoué David Smaga. L’option tactique a été payante.

Il s’est bien défendu. Il va maintenant partir en vacances. » Très heureux de signer

un nouveau succès de Groupe, Omar El Sharif a expliqué : « Cette victoire est

formidable et je suis très fier de son entraîneur, comme je l’ai toujours été.

C’est lui qui a dit au jockey d’aller à l’extérieur. Je savais qu’il ne serait

pas ridicule. Et puis j’étais convaincu qu’il n’avait pas besoin de longues

distances. Il avait couru sur 2.000, 2.400m, mais c’était trop : 1.600m est une

bonne distance pour lui. Je pensais être deuxième ou troisième, mais je

n’aurais pas pensé gagner. »

UN

PREMIER GROUPE POUR FLAVIEN PRAT

Comme

l’a rappelé Tony Clout au retour de son élève Flavien Prat, il s’agit du

premier succès de Groupe du jeune pilote. Le fils de l’entraîneur de trotteurs

Frédéric Prat a débuté son apprentissage chez Tony Clout, avant de partir monter

chez David Smaga. Dans le même temps, il a signé un contrat de deuxième monte

pour l’Écurie Wertheimer & Frère, il y a quelques mois.

EVAPORATION,

UNE NOUVELLE FOIS PLACEE DE GROUPE

C’était

la dernière occasion pour Évaporation de décrocher un premier succès de Groupe

mérité, avant de rejoindre le haras. Mais pour la dixième fois, elle a dû se

contenter d’une place à ce niveau (2e). Son entraîneur, Carlos Laffon-Parias,

était forcément déçu, après la course, tout en soulignant la régularité de sa protégée

: « Quand j’ai vu Évaporation venir à l’entrée de la ligne droite, je me suis

dit que c’était son jour ! Malheureusement, elle a dû prendre la dixième place

de sa carrière dans un Groupe. À chaque reprise, elle est tombée sur de bons

éléments, comme Sahpresa. C’est dommage, car elle va partir au haras sans avoir

gagné de Groupe. Il nous reste encore une Listed dans trois semaines, nous

allons la courir et ensuite elle devrait partir. » Sarkiyla s’est de nouveau

très bien défendue. Pollyana n’a fait que progresser durant toute la saison et

sa quatrième place dans ce Prix Perth est la cerise sur le gâteau. Avec elle,

son mentor Didier Prod’homme peut avoir le sentiment du devoir accompli.

UNE

SOUCHE ABDULLAH

Don

Bosco a été acheté aux ventes d’août 2008 d’Arqana, à Deauville, pour la somme

de 55.000 €. David Smaga s'en était rendu acquéreur, car « il était bien né et

beau. Il m’avait tapé dans l’oeil », nous avait expliqué l’entraîneur.  En effet, Don Bosco descend d’une belle

souche "Abdullah" par sa deuxième mère, Pelagic, fille de Fleet Girl.

Cette dernière a donné naissance à de nombreux black-types, dont Bourbon Girl,

mère de Daring Miss, placée de Gr1 et lauréate du Grand Prix de Chantilly

(Gr2). Cette même Bourbon Girl se retrouve également être une aïeule de

Concentric, qui fut l’une des favorites du Prix de Diane (Gr1) et a remporté

une Listed, de Spanish Moon, gagnant du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) ou

encore des bien connus Apsis et Kocab. Perfidie (Monsun), la mère de Don Bosco,

a depuis produit Vodkato (High Yield), gagnant de Listed l’hiver dernier à

Deauville.