Prix renaud du vivier (gr1) : esmondo brigue une deuxieme couronne

Autres informations / 11.11.2012

Prix renaud du vivier (gr1) : esmondo brigue une deuxieme couronne

Lors de

l’automne 2011, Esmondo (Sholokhov) remportait le Prix Cambacérès (Gr1) et

devenait le meilleur 3ans de sa génération sur les "balais". Un an

plus tard, Esmondo a su rester à son meilleur niveau et brigue cette année le

titre du meilleur 4ans. Le protégé de Guillaume Macaire n’est toutefois pas

resté le chef de file toute la saison, comme c’était le cas à 3ans. S’il a bien

commencé l’année en remportant le Prix d’Indy (Gr3), il a dû faire face aux

progrès de Usual Suspects (Goldneyev) et de Blingless (Enrique), ses deux

dauphins du "Cambacérès" et a été régulièrement battu au printemps.

L’inquiétude s’est même fait sentir quand, à la reprise automnale, le fils de

Sholokhov, un peu rouillé, a conclu septième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3),

à vingt longueurs du lauréat. L’entourage du champion a changé certaines choses

dans la routine matinale et Esmondo a finalement montré un tout autre visage

lors du Prix Pierre de Lassus (Gr3), s’imposant de bout en bout par douze

longueurs d’avance. Dimanche, le 4ans royannais a l’occasion de remporter un

nouveau Gr1 et, dans sa quête, il est débarrassé de ses deux principaux

adversaires, ceux qui l’accompagnaient depuis l’âge de 3ans ; Usual Suspects et

Blingless. Le premier a malheureusement perdu la vie, suite à la maladie de

Lyme, et le second a dû se faire opérer d’un oeil à la fin de l’été et ne sera

revu que l’année prochaine.

GEMIX,

LA VALEUR SURE

En six

courses d’obstacle, Gemix (Carlotamix) a triomphé trois fois et pris deux

deuxièmes places. Son seul échec a eu lieu lors de ses débuts, quand le protégé

de Nicolas Bertran de Balanda n’a pu éviter un concurrent à terre, au saut du

premier obstacle du parcours. Ensuite, il a enregistré trois succès

consécutifs, dont une victoire de Listed, à l’occasion du Prix Mélanos. Au

niveau Groupe, il a d’abord été le dauphin d’Usual Suspects dans le Prix de

Maisons-Laffitte (Gr3), avant d’être celui d’Esmondo dans le "Pierre de

Lassus". Ce qu’il espère dimanche, c’est une revanche sur Esmondo et donc

le titre de meilleur 4ans, ce qui offrirait une première victoire de Groupe à

son entraîneur. Outre Esmondo, il retrouve quatre des adversaires qu’il a

rencontrés la dernière fois, dont ses deux premiers poursuivants, Défi d’Anjou

(Saint des Saints) et Chegei Has (Kahyasi).

URBAIN

DE SIVOLA POUR L’ANGLETERRE

Présenté

par Nick Williams, Urbain de Sivola (Le Fou) ajoute une note exotique à ce Gr1.

L’élève de Gilles Trapenard n’est toutefois pas un inconnu en France puisqu’il

a remporté cette année, à Auteuil, le Prix Miror (L), en devançant notamment

Défi d’Anjou. Pour son retour à la compétition cet automne, il s’est présenté

dans le Prix de Maisons-Laffitte, dont il a pris la quatrième place. Nick

Williams a fait l’impasse sur la dernière épreuve "préparatoire" et

vise désormais un nouveau Gr1 avec un élève "Sivola", ce qu’il a déjà

réussi avec Rêve de Sivola (Assessor) en 2009 et 2010, à Newbury et

Punchestown.

UNIQUE

DES SOURCES REDECOUVRE AUTEUIL

Vainqueur

de ses trois dernières courses, Unique des Sources (Le Balafré) se présente

pour la première fois au niveau Groupe. Mais le protégé de Guillaume Mousnier a

obtenu ses succès à Enghien, remportant notamment le Prix Dominique Sartini

(L). Habitué aux courses en tête, il s’est parfaitement adapté au tracé coulant

d’Enghien. Sa tâche à Auteuil, qu’il a découvert lors de ses débuts en

obstacle, sera sans doute une autre paire de manches, mais le style de ses

derniers succès lui confère une cote de confiance.

QUI

ETAIT RENAUD DU VIVIER ?

Marquis

Renaud du Vivier de Fay-Solignac (1896-1985). Cette course commémore le

souvenir d’un des principaux dirigeants de la société des steeple-chases de

France ; il fut président de cette société d’octobre 1968 (en remplacement du

comte Gérald de Rochefort) au 15 novembre 1977 (Alain du Breil sera son

successeur).

HISTOIRE

DE LA COURSE

Création

en novembre 1986. Son origine remonte à 1961, quand les 4ans furent exclus de

la Grande Course de Haies d’Auteuil. Ils disposèrent alors d’une course

intitulée "Grande Course de Haies des 4Ans", disputée le même jour

que le "Grand Steeple". En 1986, elle devint "Course d’Été des

4Ans" (elle deviendra le Prix Alain du Breil en 1988), alors que

l’appellation "Grande Course de Haies des 4Ans" était attribuée en

sous-titre à une nouvelle course, le Prix Renaud du Vivier, disputé à la fin du

meeting d’automne.

Trois

demi-sang se sont imposés : Homme du Jour (1999), Questarabad (2008) et Rock

Noir (2009). Sept femelles ont battu les mâles : Shekira (2007), Royale Athenia

(2005), Maia Eria (2004), Karly Flight (2002), Line Marine (2001), Force Atlantique

(1996), Apple’s Girl (1993).

À

l’automne, après le Prix de Maisons-Laffitte (Gr3), le Prix Pierre de Lassus

(Gr3) est la seconde épreuve "préparatoire" au Prix Renaud du Vivier.

Doublé

"Pierre de Lassus" - "Renaud du Vivier" : Force Atlantique

(1996), le Coudray (1998), Line Marine (2001), Karly Flight (2002), Maia Eria

(2004), Royale Athenia (2005), Shekira (2007).

Doublé

Prix de Maisons-Laffitte - "Renaud du Vivier" : le Coudray (1998),

Karly Flight (2002), Maia Eria (2004), Shekira (2007), Questarabad (2008).

Doublé

"Melanos" (L) - "Renaud du Vivier" : Line Marine (2001),

Karly Flight (2002), Shekira (2007).

Les débutants dans le Prix

Achille Fould (L) et lauréats du Prix Renaud du Vivier : Jameson Kid (1994) et

Jalraz (1988) (tous les deux cinquièmes du Prix Achille Fould).