Prix sanedtki (d) : bayargal, bien plus qu’une simple note

Autres informations / 21.11.2012

Prix sanedtki (d) : bayargal, bien plus qu’une simple note

Bayargal

(Bernstein) avait été la note du Prix de Gruchy 

(F), disputé sur les 1.300m de la P.S.F. il y a deux semaines. La

pouliche, montée à l’arrière-garde, avait conclu fort, échouant juste d’une

encolure pour la victoire. Cette fois, avec deux cents mètres supplémentaires

et en ayant été montée plus près de la tête, la pouliche d’Élisabeth Fabre a

gagné sans réelle émotion. Après une première accélération, elle a remis un

coup de reins à deux cents mètres du poteau, ce qui lui a permis de se mettre

hors de portée de Lady Melior (Multiplex). Après des débuts modestes au

Touquet, Bayargal s’était déjà fait remarquer sur la P.S.F. de Chantilly, dans

une course D bien composée où elle avait fini de façon remarquable. À la

lecture de son pedigree, il n’est pas étonnant que la pouliche apprécie les

surfaces fibrées. C’est une fille de l’américain Bernstein et d’une jument

argentine élevée par Elisabeth Fabre, Bailonguera (Southern Halo), qui a déjà

produit la précoce Bargouzine (Stravinsky), deuxième du Prix La Flèche (L), et

Bulliciosa (Successful Appeal), troisième du Critérium de Vitesse et du Prix

des Rêves d’Or-Jacques Bouchara (Ls).