La carte postale de hongkong, par jules susini

Autres informations / 05.12.2012

La carte postale de hongkong, par jules susini

Jules Susini, l’agent d’Antoine Hamelin, a accompagné Saônois et le reste de l’équipe du cheval pour son premier déplacement hors de nos frontières. Il nous a envoyé ce texte, reflet de ses impressions. « Mardi soir, bonjour de Hongkong ! Après douze heures d’avion pour rejoindre l’autre bout de la planète, Saônois et sa fidèle équipe se dirigent vers Sha Tin où les Français ont pour habitude de participer et de briller lors de ce meeting ; mais pour Saônois, Jean-Pierre Gauvin, Pascal Treyve, Antoine Hamelin et les autres, cette expérience sera riche en enseignements et en émotions. Tout d'abord, l'accueil y est très chaleureux ; loin des habitudes européennes, l’équipe a pourtant vite pris ses marques. Il ne nous a fallu que quelques heures pour nous acclimater à la cuisine locale, aux divers moyens de transports (les trains et taxis en grande partie), et à tout ce qui nous permet de visiter l’espace d’un instant une des villes les plus populaires du monde. L’amabilité des locaux et l’internationalisation de la culture chinoise sont les ingrédients d’un séjour réussi autour de Saônois, qui, lui, s'entraîne le matin sur l’hippodrome même de Sha Tin... Le temps pour lui de s’acclimater au nouveau centre d’entraînement, là où les gelées matinales laissent place au temps humide mais où la température est agréable. Pourtant, les locaux n’ont jamais connu de telles pluies incessantes au début du mois de décembre ; dans ces conditions, la piste en dirt était difficilement praticable et n’était pas pour aider à la préparation du cheval, même si Jean-Pierre Gauvin suivait son entraînement habituel. Il était primordial pour lui qu'il n’aille pas trop vite sur cette piste. Mais que les supporters de Saônois se rassurent, le sous-sol "maillé" de Sha Tin permet de garder un bon terrain. Confirmation ce mardi matin lorsqu'il effectue avec ses autres compagnons français un canter sur la piste de course en turf qui, selon son jockey et son entraîneur, est en très bon état. Jean-Pierre Gauvin est rassuré, son jockey aussi ! Saônois a gardé beaucoup d’influx et son action était plaisante au regard des professionnels présents. Il devrait effectuer un "bout-vite" jeudi matin, sur cette même piste en turf, afin de peaufiner sa préparation. Les pluies battantes sur Paris préalables à un "Arc" dans lequel il n’a pu se sortir d’un terrain pénible, ne sont pas venues à bout du moral de ce petit champion qui a offert cette année de nombreuses joies à son entraîneur, son jeune jockey, et son copropriétaire. Dimanche, devant des tribunes bondées, l’équipe sera à nouveau réunie autour de Saônois et des autres partants français pour tenter de faire briller le drapeau français à l’international. »