A la decouverte de fornells, specialiste des lices en p.v.c.

Autres informations / 18.01.2013

A la decouverte de fornells, specialiste des lices en p.v.c.

C’est à

Nangis, en Seine-et-Marne qu’est implantée la société Fornells, leader de la

fabrication de lice en P.V.C. L’entreprise française connaît un fort

développement à l’international. David Maizeret, Directeur de la société,  dresse le bilan de l’année écoulée et les

perspectives 2013.

JDG.–

POUVEZ-VOUS, EN QUELQUES MOTS, DECRIRE FORNELLS ?

David

Maizeret.– Fornells est une PME basée en Seineet-Marne, qui existe depuis 1919.

M. Fornells a créé cette société spécialisée au départ dans l’injection et

l’extrusion plastique. Dans les années 70, nous avons inventé et déposé un

brevet pour une lice en P.V.C. destinée aux hippodromes. La première

installation date de 1974, sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte, et

progressivement, les barrières en aluminium, acier ou bois ont été remplacées

par des lices en plastique, qui offrent une résistance mécanique plus proche

des caractéristiques biomécaniques du corps humain. C’est donc un matériau qui

a considérablement augmenté la sécurité des hommes et des chevaux sur les

champs de course. Nous avons trois gammes pour les lices : une lice creuse, une

lice plus renforcée, et une dernière très renforcée, comme un pare-choc, qui

permet une très bonne absorption des chocs. Nous réalisons aussi tout ce qui

est main courante pour le public dans les ronds de présentation par exemple.

QUELS

ONT ETE VOS GROS CHANTIERS EN 2012 ?

Nous

avons commencé l’année par la fin de la réfection de Maisons-Laffitte, et

l’avons terminée par la réalisation de la nouvelle allée cavalière de

Cagnes-sur-Mer, qui relie les écuries aux pistes, et installé une lice mobile à

Marseille. Nous réalisons la moitié de notre chiffre d'affaires à l’export.

Nous travaillons de plus en plus avec de grands hippodromes anglais qui

souhaitent s’équiper en lices renforcées, et nous avons conquis un nouveau

marché, celui de l’Australie. Un marché très important car le pays compte plus

de 300 hippodromes. Nous avons par exemple refait le rond de présentation de

l’hippodrome de Morphettville, où Black Caviar a effectué sa rentrée l’an

dernier. Pour l’Australie, nous fabriquons nos produits sur place. Nous avons

également travaillé avec Abu Dhabi et le Qatar, où nous avons refait Al

Shahania Stables. Nous avons cinq personnes dédiées aux hippodromes : un

directeur technique et quatre ingénieurs qui gèrent les visites sur site, les

propositions technico-commerciales, le transport des produits, qui supervisent

les travaux et forment les personnes à l’installation de nos produits.

VOTRE

SOCIETE PROPOSE-T-ELLE D’AUTRES PRODUITS ?

En 2012,

nous avons commercialisé une gamme de stalles de départ. France Galop a

souhaité moderniser ses boîtes, les rendre plus fiables. Nous avons simplifié

au maximum le processus pour leur ouverture, en créant une boîte à impulsion

positive. Sur les vieux modèles, on coupait le courant pour les ouvrir. Pour

les nôtres, c’est l’inverse : on allume le courant pour qu’elles s’ouvrent, ce

qui évite qu’une stalle s’ouvre de façon intempestive. Nous avons également

changé les crochets d’ouverture, pour qu’ils soient moins sensibles à la charge

prématurée du cheval juste avant le départ et pour que le système ne se bloque

plus. Enfin, nous avons créé des stalles avec 19 places, ce qui évite de coller

deux stalles et d’avoir un écart important entre deux chevaux.

QUELLES

INNOVATIONS PREPAREZ-VOUS POUR 2013 ?

Nous

proposons aussi une toute nouvelle lice, avec un poteau dont le pied est

déboîtable. Ce produit a reçu quatre étoiles aux crash-tests habituellement

réalisés pour les voitures. Si le jockey ou le cheval tape dans le poteau,

celui-ci se déboîte (pour voir la vidéo du crash test, cliquez ici :

http://vimeo.com/24265995 ). Il s’agit d’une avancée importante en matière de

sécurité. Le premier hippodrome à avoir été équipé est celui de Compiègne. Nous

sommes aussi en train d’imaginer une nouvelle gamme de lice mobile, sachant que

le décordage devient très fréquent sur les hippodromes très utilisés. Nous

avons donc créé une lice légère avec une dizaine de fixations différentes

possibles au sol.