Jcb triumph hurdle trial (gr2) : triomphe et trio français

Autres informations / 27.01.2013

Jcb triumph hurdle trial (gr2) : triomphe et trio français

Ils

étaient trois "FR" à s’élancer au départ de du JCB Triumph Hurdle

Trial (Gr2), épreuve préparatoire au Triumph Hurdle (Gr1) du Festival de

Cheltenham. La course est au final assez riche d’enseignements, tant deux

chevaux se sont détachés et démarqués. Parti logiquement grand favori, le

"FR" Irish Saint (Saint des Saints) a dû au final s’incliner sur le

plat devant un autre "FR", Rolling Star (Smadoun), auteur d’une belle

fin de course. Irish Saint, magnifique d’état, s’est tout de suite emparé du

commandement de la course. Il a sauté chaque claie parfaitement, là où la

plupart des autres concurrents ponctuent leur parcours de petites fautes.

Rolling Star, lui aussi très plaisant au rond, a suivi librement. Dans le

tournant final, ces deux-là se sont détachés sans être sollicités. Les autres

jockeys actionnaient déjà leurs montures. Ruby Walsh et Irish Saint ont franchi

librement la dernière difficulté, tandis que Barry Geraghty et Rolling Star ont

commis une petite faute. Mais, sur le plat, il n’y aura pas photo. Rolling Star

s’est relancé, fondant sur son adversaire et s’imposant par plus de deux

longueurs. Irish Saint a dû se contenter de la deuxième place. Le podium est

complété par un autre "FR", Roc d’Apsis (Apsis), toutefois troisième

à trente longueurs du vainqueur. Un sans-faute.

DEBUTS

GAGNANTS EN ANGLETERRE POUR ROLLING STAR

Entraîné

par le très habile Nicky Henderson, Rolling Star effectue là des premiers pas

victorieux en Angleterre. Débuter et s’imposer directement à Cheltenham,

hippodrome particulièrement sélectif, n’est pas une mince affaire. L’entraîneur

s’est exprimé auprès de la presse anglaise. « Les deux premiers sont évidemment

deux bons chevaux, et la manière était là, ce qui semble positif. Il s’agit là

de la deuxième sortie de Rolling Star sur les haies, et de sa première pour

nous. C’était un peu expérimental. » Une première expérience sur les claies et

des enseignements positifs. Rolling Star sera logiquement dirigé vers le

Festival de Cheltenham et vers le JCB Triumph Hurdle. « Il y a d’autres chevaux

qui peuvent bien faire, mais je suppose que nous allons bien prendre cette

direction. C’est la course à viser, évidemment. La vraie question est :

allons-nous là-bas directement, ou faudra-t-il tenter une autre sortie avant ?

Il y a encore un peu de temps pour cela. » Son de cloche un peu différent du

côté de Paul Nicholls, l’entraîneur d’Irish Saint. « Il a aujourd’hui été battu

par plus fort, mais je dirais que c’était comme si un cheval de steeple était

battu par un cheval de plat. Il a toutefois bien couru et se classe deuxième

bien devant les autres. J’avais déjà dit à Kempton que ce n’était pas forcément

un cheval de Triumph Hurdle, et il y a peu de chance qu’il soit au départ de

cette course. Ce n’est pas un cheval possédant de la vitesse.  Il est endurant et il galope bien, mais Far

West est plus complet, puisque lui possède cette pointe de vitesse. »

DEUX

BONS JEUNES ELEMENTS EN FRANCE

Rolling

Star est un élève de Laurent Deniel. Il a porté, en France, les couleurs de

l’Écurie Victoria Dreams, et avait laissé une belle impression en s’imposant, à

Auteuil, pour sa première tentative sur les haies, dans le Prix Emilius devant

Royal Coralia (Kapgarde). Après avoir acquis une certaine expérience de plat,

sans réussir à s’imposer dans la spécialité, il a rejoint les boxes de Tatiana

Puig, s’imposant donc plaisamment. Quant à Irish Saint, par Saint des Saints et

une fille de Mansonnien, il est typique de l’élevage français (il est de la

même famille que Bonbon Rose, lui aussi un fils de Mansonnien). Vainqueur du

Prix Finot (L) pour ses premiers pas à Auteuil, il avait ensuite signé des

débuts gagnants, par dix-huit longueurs, à Kempton, et connaît là sa première

défaite. Une deuxième place dont il n’a pas à rougir.