Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ruby wedding dans son sport

Autres informations / 19.01.2013

Ruby wedding dans son sport

Le fait que Ruby Wedding (Panis) ait débuté dans le Prix des Marettes (F) était un signe de l’estime que lui porte Christian Baillet. Et le fait qu’elle y était nettement bat- tue, une indication de ses limites en termes de tenue... L’entraî- neur du Sud-Ouest l’a expliqué clairement après le net succès de sa pouliche, acquis de bout en bout dans le Prix Firouzan (F) : « C’est la meilleure 2ans que j’avais dans mes boxes l’an dernier. Le mile du Prix des Marettes était trop long pour ses aptitudes. Elle a beaucoup de vitesse et je pense qu’elle sera encore mieux en ligne droite. En outre, elle n’est pas encore vraiment mature. Mais, même à l’avenir, je pense qu’elle ne pourra pas trop dépasser cette distance. » Christian Baillet est bien placé pour connaître les aptitudes de cette fille de Loda (Zieten), à qui il a fait gagner le Prix de Bonneval (L), sur 1.100m de ligne droite. Ruby Wedding a hérité de la vitesse de sa mère. Ruby Wedding s’est donc imposée en allant devant, et n’a pas été réellement menacée par Wunderbar (Silvano), qui a bien accéléré à la distance, alors qu’Aristotélicienne (Acclamation) a elle aussi très bien conclu, tout à l’extérieur. À l’inverse, Premier Acclaim (Acclamation), brillante en début de parcours, a progressé à la corde et a concédé la troisième place à la fin.

 

Une fille d’une gagnante de listed

Ruby Wedding défend les couleurs de son éleveur, Maxime Jarlan. C’est le premier produit de Loda, dont on a évoqué la vitesse plus haut. Loda est issue de Lois (Be my Guest), restée inédite en compétition, mais sœur de tao (Gorytus), double gagnant de Gr3 en Allemagne et deuxième du Grosser Hertie-Preis von Deutschland (Gr2), ainsi que de Levirat (Lomitas), troisième du Deutschland Preis (Gr1).