Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sulon ajuste ses rivaux, malberaux seulement cinquieme

Autres informations / 14.01.2013

Sulon ajuste ses rivaux, malberaux seulement cinquieme

Le Prix Gaston de Bataille (L). Le pensionnaire de Patrice Quinton, Sulon (Passing Sale), l’a emporté d’une encolure à 32/1. Ce cheval puissant, auteur d’un bond remarquable au gros passage de route, a participé à l’emballage final assez serré entre les cinq premiers. Après avoir patienté au sein du peloton, dans une course où Sherlock (Shaanmer) et Malberaux (Michel Georges) ont successivement dirigé les débats, Sulon a regagné du terrain dans le tournant final. Encore à deux longueurs de Sherlock, en tête, à deux cents mètres du disque final, Sulon a trouvé les ressources pour revenir vaincre. « J’avais des doutes sur sa capacité à gagner dans ce lot, d’autant qu’il n’en était qu’à sa deuxième sortie à Pau, a avoué Jessy Blandamour, jockey de Sulon. Mais il a rapidement pris ses marques. Il a failli me surprendre en sautant fort le passage de route. Je pense qu’en gagnant cette course, il a démontré qu’il fait partie des bons chevaux de cross. » Entraîné dans sa jeunesse par Guillaume Macaire, Sulon a rejoint l’entraînement de Patrice Quinton en 2011. Orienté vers le cross, il a pris de l’expérience dans cette discipline, ce printemps. Il a même enlevé le Grand Cross de Corlay, tout en montrant alors qu’il lui manquait du métier pour rivaliser dans les très gros cross. Avec ce succès, il semble avoir compris les ficelles pour briller dans ce style de course.

MALBERAUX SERA MIEUX SUR 6.200M

Constamment vu aux premiers rangs, du fait du manque de rythme durant la première moitié de la course, Malberaux a mieux sauté que lors de sa précédente sortie. Dans le tournant final, il a fait illusion pour le succès, mais il a plafonné sur le plat, concluant cinquième. D’après son pilote David Cottin, il sera plus percutant sur les 6.200m du "Gaston de Bataille", où sa qualité de sauteur fera la différence. Il est certain que l’on s’attendait à mieux de la part de Malberaux qu’une cinquième place, mais cette course n’était qu’une préparatoire et d’ici au 2 février, la donne aura changé. D’autant qu’en dépit de son classement brut, Malberaux court honorablement, comparé à sa dernière sortie.

LE FRERE D’OLA DU SULON

Élevé par les époux Garin, Sulon est le frère d’un sauteur honnête, Ola du Sulon (Grand Trésor), trois fois gagnant à Auteuil. Sa mère, Fest Noz (Port Étienne) gagné trois épreuves en vingt sorties, toutes en plat. UNE CAMERA DANS LE BOX DE MALBERAUX

La précédente sortie de Malberaux était très mauvaise, trop pour exacte. Cela a fait suspecter à Philippe Cottin, entraîneur du cheval, un acte de malveillance. Malberaux dort donc désormais dans un box surveillé par caméra.