126e grande course de haies de pau – prix max de ginestet (l) : rushwell vise le double

Autres informations / 03.02.2013

126e grande course de haies de pau – prix max de ginestet (l) : rushwell vise le double

Tenant

du titre, Rushwell (Shaanmer) vise une deuxième victoire dans cette 126e Grande

Course de Haies de Pau (L). Ce pensionnaire de Guy Cherel est un cheval dur,

vainqueur du Prix Montgomery (Gr3) 2010. Comme plusieurs de ses compagnons

d’entraînement, il est polyvalent et fait sa valeur aussi bien en haies qu’en

steeple. Après une année 2012 moyenne à Paris, il s’est réhabilité à Pau en prenant

deux places dans les préparatoires. L’an passé, il avait couru en steeple et

n’était revenu en haies que pour cette Grande Course de Haies. Comme cette

année, il n’avait pas gagné avant la Listed paloise. Néanmoins, il devra

composer avec des adversaires ambitieux, à l’instar de Misérable (Discover

d’Auteuil). Le protégé de Marie-Laetitia Mortier a battu Rushwell d’un nez dans

le Prix Daniel Guestier, à poids égal. Cette fois, Misérable reçoit deux kilos

de Rushwell. Très à l’aise à Pau, Misérable peut voler la vedette à Rushwell.

Remarque valable aussi pour Sirène d’Ainay (Dom Alco) qui devrait donner du

rythme à la course. Sirène d’Ainay a dominé très nettement (plus de dix

longueurs) Rushwell, en recevant cinq kilos de celui-ci. Cette fois, il y aura

trois kilos d’écart entre les deux. On le voit, cette Grande Course de Haies

est très ouverte et Rushwell, que l’on voit aisément dans les trois premiers,

ne s’annonce pas comme un chaud favori pour le succès.

MAZUELO,

LE CHEVAL DE CLASSE

Plus

appliqué en haies qu’en steeple, Mazuelo (Poliglote) s’est classé troisième des

Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et de Maisons-Laffitte (Gr3). Il a aussi

enlevé le Prix François de Poncins (L), à Auteuil, sur les haies. Sa seule

sortie à Pau, cet hiver, s’est soldée par une chute, mais c’était sur les gros

obstacles. De retour sur les "balais", il s’annonce dangereux.

LA VOIE

DES GROS HANDICAPS

Venant

des gros handicaps, Gratia Plena (Solid Illusion) et Martalin (Martaline)

peuvent causer une belle surprise dans cette compétition. La première peut

profiter de sa forme et de son aptitude à Pau pour décrocher un succès de

prestige. Le second visera avant tout une place. En dépit de ses soixante-dix

kilos, Tarabel (Antarctique) a une belle carte à jouer sur un hippodrome qui

lui a toujours réussi. Elle arrivera très fraîche, mais n’aura pas un terrain

très lourd comme il y a deux semaines. Longtemps absent, après avoir décroché

l’important Prix Charles du Breil 2010, Royal Bonnet (Bonnet Rouge) a démontré,

lors de ses deux premières courses, après deux ans d’absence, qu’il était

compétitif. Mais dimanche, il passera un vrai test face à une opposition plus

sérieuse.

DEEP

PURPLE, LA DECOUVERTE

Un

cheval va faire ses premiers pas en France dans cette Grande Course de Haies :

Deep Purple (Halling). Il a évolué en Angleterre, où il a brillé dans quatre

Grs2 et participé au Supreme Novices’ Hurdle (Gr1) 2008. Éclectique, il fera sa

rentrée et, sur sa vraie valeur, il peut faire une bonne course. S’il gagne

cependant, ce sera sans doute plus sur sa classe, car il pourrait avoir besoin

de voir à quoi ressemble une course à la française.