Black caviar, le come back le plus attendu de la planète course

Autres informations / 15.02.2013

Black caviar, le come back le plus attendu de la planète course

FLEMINGTON

(AU)

Samedi

Black Caviar Lightning Stakes (Gr1)

 

C'est l'événement que toute l'Austra lie, tout l'hémisphère

sud et même la planète hippique attend : le retour de la championne invaincue

Black Caviar (Bel Esprit), dans les bien nommées Black Caviar Lightning Stakes

(Gr1), samedi à Flemington. La raison d'un tel engouement ? De puis le départ

du crack Frankel (Ga lileo) pour le haras, Black Caviar est désormais la seule

icône du galop au niveau mondial. Personnalité de l'an née en Australie et

cheval de l'année en 2012, elle est devenue bien plus qu'un cheval de course,

elle est un symbole.

Longtemps, on a craint de ne plus la revoir en piste. En

effet, elle s'est blessée à l'issue des Diamond Jubi lee Stakes (Gr1) à Royal

Ascot et a souffert de problèmes musculaires. Ces soucis de santé l'ont

contrainte à un long repos et elle a repris l'entraînement depuis plusieurs

semaines. Néanmoins, des rumeurs sur son embonpoint ont circulé, il a été dit

qu'elle avait pris 70 kilos depuis sa course de Royal Ascot. À cela, son

mentor, Peter Moody, a répliqué : " Evi demment, elle a pris un peu de

poids car elle a été arrêtée pendant six mois. Elle n'est pas grosse, elle a

juste quelques kilos en trop. Nous avons largement le temps de l'affûter pour

les "Lightning Stakes". " Après la quarantaine imposée lors de

son retour, Black Caviar a passé plusieurs semaines au paddock, avant de

travailler dans un marcheur immergé, pendant six semaines, dans l'établissement

de Peter Clarke, à Muchinson, là où Peter Moody a l'habitude de remettre ses

pensionnaires en route.

Ensuite, elle a fait deux galops sur des hippodromes et ces

exercices ont été très satisfaisants. Au "papier", parmi ses sept

adversaires, peu d'entre eux pourraient s'opposer à un vingt-troisième succès

en vingt trois sorties. Seul ses compagnons d'entraînement, Mo ment of Change

(Barely a Moment) et Shamexpress (O'Reilly), peuvent espérer la faire galoper.

Mais bien sûr, tout le monde s'attend à sa victoire, sur les coups de 6 h 30

heure française, samedi matin. Elle récompenserait son en tourage d'avoir

toujours voulu y croire et persévérer. Et d'un autre côté, elle rassurerait

tous ses supporters.