Christophe lemaire : du japon a la route des etalons

Autres informations / 01.02.2013

Christophe lemaire : du japon a la route des etalons

Christophe

Lemaire a vécu un superbe séjour japonais au cours des trois mois qu’il a

passés en Asie. Il a enlevé vingt-neuf courses, dont quatorze en janvier, ce

qui le classe deuxième dans la course à la Cravache d’or locale. Rentré lundi

28 janvier du Japon, Christophe Lemaire a fait le point sur son hiver :« Je

tire un très bon bilan de mon séjour puisqu’en moyenne, j’enlevais entre vingt

et vingt-deux courses par hiver, là j’ai fini avec vingt-neuf succès. De plus,

j’ai décroché deux victoires de Gr3, deux autres de Gr2, sans compter les

bonnes Listeds. Enfin, j’ai monté de bons chevaux et c’est important. » Cela

fait dix ans que Christophe va au Japon avec l’appui de Teruya Yoshida : «

C’est important d’avoir le soutien de la famille Yoshida, qui est le

"fabriquant" de chevaux de grande classe au Japon. Parmi mes

meilleurs souvenirs, je retiens la victoire dans l’Arima Kinen [avec Heart’s

Cry, ndlr] en battant Deep Impact et celle avec Vodka dans le Japan Cup, du

plus petit des nez. Mais c’est vrai qu’il est difficile de détacher un succès

d'un autre. » De retour depuis moins d’une semaine en France, Christophe fera

encore l’actualité ce week-end puisqu’il est attendu sur la Route des étalons.

Notamment au haras de la Cauvinière, site de Le Havre, avec lequel il a

décroché le Prix du Jockey Club (Gr1) 2009. « Je participe à cet évènement car

je suis disponible, étant en vacances. Et je trouve normal de promouvoir les

étalons avec lesquels j’ai eu du succès. De même, il est naturel d’être présent

pour les propriétaires qui m’ont fait confiance et il ne faut pas oublier que

l’élevage est à la base des courses. » Après la Route des étalons, le premier

jockey de Son Altesse Aga Khan se rendra à Cagnes-sur-Mer, le 10 février, pour

la réunion du Grand Prix de la Riviera et du Prix de la Californie (Ls).

Ensuite, on devrait revoir Christophe pour la reprise des courses plates

parisiennes.