Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Meeting de pau 2012/2013 : guy cherel sur tous les fronts

Autres informations / 25.02.2013

Meeting de pau 2012/2013 : guy cherel sur tous les fronts

Mercredi

20 février, soit trois jours plus tard que prévu, le meeting de Pau a donné sa

dernière réunion. Focus sur les hommes forts du Pont-Long cet hiver et sur les

révélations sportives du meeting.

GUY

CHEREL, ACTE I

Guy

Cherel réussit sur tous les fronts. Aussi bien celui de l’entraînement que de

l’élevage. Ainsi obtient-il les titres d’entraîneur et d’éleveur du meeting 2012/2013

avec six succès pour 29.476 euros de primes dans la seconde catégorie. Il a

fait naître le bon Suzerain (Trempolino), vainqueur à trois reprises au cours

des trois mois de compétitions au Pont-Long, mais aussi Puissancequatre (Prince

Kirk), autre vainqueur à Pau, et Chardonnay (Protektor). La deuxième place chez

les éleveurs est revenue au haras de Mirande, dont s’occupe Isabelle Pacault.

Une deuxième place acquise en partie grâce aux quatre succès de la révélation du

cross toutancarmont (Al Namix). Claude-Yves Pelsy, habitué aux triomphes

palois, se classe troisième. Il a notamment élevé l’excellent Vadero d’Airy

(Anzillero), gagnant du Prix Camille Duboscq (L), que l’on a hâte de revoir à

Auteuil.

LES

ACTEURS DU CLASSEMENT NATIONAL 2012 A L’HONNEUR

Le classement

des propriétaires du meeting palois reflète parfaitement le classement national

de l’année 2012. De fait, l’an passé, la famille Papot a dominé la discipline

de l’obstacle en France, précédant Magalen Bryant (2e), Simon Munir (4e) et

M.L. Bloodstock Ltd (6e). Ces quatre propriétaires sont aux quatre premières

places du classement "propriétaire" pour le meeting.

Toutancarmont

(Al Namix), Suzerain (Trempolino), Chardonnay (Protektor) ou encore Quick Fire (Double

Bed)… La famille Papot a concentré la qualité et la quantité cet hiver au

Pont-Long. Avec quinze succès et 409.475 euros de gains, elle domine largement

le classement des propriétaires du meeting palois. Quatrième chez les éleveurs,

M.L. Bloodstock est deuxième chez les propriétaires, grâce, notamment, aux

réussites de Tell Everyone (Califet), troisième du Prix Antoine de Palaminy

(L). M.L. Bloodstock a décroché quatorze succès pour 386.630 euros. Magalen Bryant

est troisième avec huit victoires et 198.020 euros de gains.

GUY

CHEREL, ACTE II

Guy Cherel

a réussi la performance, ces dernières années, de dominer ou de donner des

sueurs froides à Jacques Ortet et Jean-Pierre Totain, qui jouent à domicile au

Pont-Long. L’entraîneur mansonnien a profité du meeting pour faire briller ses

4ans, puisqu’il a enlevé dix des dix-huit steeples réservés à cette promotion. Il

a notamment gagné le Prix Antoine de Palaminy (L) avec Laskaline (Martaline) ou

encore trois courses avec Suzerain (Trempolino). Guy Cherel termine donc tête

de liste par les victoires (29), mais aussi par les gains (938.785 €). Avec

Vadero d’Airy (Anzillero), gagnant du Prix Camille Duboscq (L), comme tête

d’affiche, Jacques Ortet a lui aussi brillé avec ses jeunes éléments. Tout en

se défendant bien avec les vieux chevaux comme Quick Fire (Double Bed),

troisième du Grand Prix de Pau (Gr3). Il est deuxième avec vingt-deux succès et

634.715 euros de gains. Grâce à douze victoires et 442.580 euros de gains,

Emmanuel Clayeux est troisième. Il s’est notamment imposé dans la Grande Course

de Haies (L) avec Sirène d’Ainay (Dom Alco).

JONATHAN

PLOUGANOU, A UNE VICTOIRE DU RECORD DE CHRISTOPHE PIEUX

Christophe

Pieux est toujours le détenteur du record de victoires au cours d’un meeting

palois (33 succès), mais il s’en est fallu de peu que Jonathan Plouganou ne

l’égale, voire même ne le dépasse. De fait, il a remporté 32 courses.

Victorieux pour une grande diversité d’entraîneurs, Jonathan Plouganou a monté

Vadero d’Airy, avec lequel il a enlevé le "Camille Duboscq" (L). Son

habituel jockey, David Cottin, blessé, n’avait pu lui être associé. Suspendu et

blessé au cours du meeting, la Cravache d’or 2012 a néanmoins obtenu la

deuxième place du classement des jockeys, avec vingt succès. Il précède

plusieurs cavaliers de Guy Cherel, qui ont profité de la forme de l’écurie :

Cyrille Gombeau, Bertrand Thélier, Alexis Poirier ou encore Kévin Guignon. Bon

meeting aussi de Bertrand Lestrade, qui a monté pour Jean-Pierre Totain. Il

totalise sept succès.