Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Mont-de-marsan : des maidens 100 % guillemin-moratalla

Autres informations / 16.02.2013

Mont-de-marsan : des maidens 100 % guillemin-moratalla

Deux

maidens pour 3ans ouvraient le programme de Mont-de-Marsan, et les deux sont

revenus à Didier Guillemin pour la casaque de la Marquise de Moratalla, avec

Jean-Baptiste Hamel comme jockey. Dans chaque épreuve, la tactique a été un peu

spéciale, les jockeys allant délibérément dans la ligne d’en face, dès le

départ, chercher la lice extérieure, avant de replonger en dedans dans le

tournant, puis de finir en éventail dans la phase finale. Didier Guillemin

avait expliqué avant les courses qu’il avait choisi ces engagements pour ses

deux pensionnaires, car les lots lui semblaient plus abordables que ceux du

même jour à Pornichet. Il avait l’avantage de jouer à domicile et les résultats

lui ont donné raison. Chez les mâles du Prix d’Onesse (G), c’est le débutant

Roaroke (Chineur) qui a brillé. Il avait couru et gagné une course école et il

a confirmé pour ses débuts officiels. Pourtant, dans le tournant, le favori,

Milano Blues (Anabaa Blues), donnait l’impression d’aller mieux que lui. Mais,

une fois lancé au centre de la piste, Roaroke ne lui a finalement laissé aucune

chance. Déjà hongre, Roaroke est un fils de Nine Till Six (Desert Style) qui

n’a couru qu’une fois, se classant quatrième d’une "B" à Longchamp.

Elle a déjà produit Iserine (Hawk Wing), toujours maiden mais placée à de

multiples reprises. Cette famille se rattache à celle d’In Chambers (Oasis

Dream), placé de Groupe pour la même casaque que Roaroke. Roaroke possède des

origines 100 % Moratalla, puisque sa mère comme son père couraient sous les

couleurs rouges. Dans le Prix du Marensin (G), chez les pouliches, la favorite,

Summer Cider (Shirocco), a touché la victoire qu’elle cherchait à 2ans. Jamais

plus loin que quatrième depuis ses débuts et placée dans des lots qui tenaient

la route, elle a logiquement ouvert son palmarès. Didier Guillemin craignait la

distance de 1.400m pour cette fille de Shirocco et, finalement, la tenue de

Summer Cider lui a permis de repousser tout au long de la ligne droite

l’attaque de Riskhana (My Risk), une pouliche en progrès. D’après son

entraînement, Summer Cider a rempli sa mission pour cette rentrée, elle devrait

monter tranquillement les échelons et sûrement être rallongée. Summer Cider a

été également élevée par la Marquise de Moratalla et elle est une petite fille

de Joyeuse Entrée (Kendor), une gagnante du Prix d’Aumale (Gr3) à qui l’on doit

Tin Horse (Sakhee) et Becomes You (Lomitas).