Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Nina candela mate les poulains

Autres informations / 18.02.2013

Nina candela mate les poulains

Pour sa première course sur les haies face aux poulains, Nina Candela (Poliglote) a transformé l’essai dans le Prix François de Poncins. La pensionnaire de Christian Scandella l’a fait sur sa classe, car elle s’est montrée allante dans le parcours. Son jockey, Cédric Planchard, a été obligé de la laisser galoper au premier passage en face. Pour passer devant les tribunes, elle a pris nettement le commandement, tout en se montrant fautive. Au bout de la ligne d’en face, seul Polistyle (Poliglote) semblait alors capable de l’inquiéter. Dans le dernier tournant, Polistyle a accéléré, menaçant sérieusement Nina Candela. Mais cette dernière est repartie, courageusement, avant de sauter la dernière haie. Sur le plat, Polistyle à la corde et Nina Candela à l’extérieur, ont offert une superbe lutte. Tenace, Nina Candela n’a rien lâché et elle a finalement pris nettement l’avantage à Polistyle. Pour sa première sortie en obstacle sur un autre hippodrome que celui de Cagnes – où elle avait couru ses trois premières courses dans cette discipline – Nina Candela a convaincu. Bonne pouliche en plat, elle est en train de se transformer en bonne sauteuse, même si elle doit encore apprendre à se gérer pour réussir à Auteuil. À Enghien, elle devrait être capable de bien faire dès la rentrée. Notons que l’étalon d’Etreham Poliglote a réussi le doublé dans cette course puisqu’il est le père des deux premiers : Nina Candela et Polistyle.

LA FAMILLE DE WINGED LOVE

C’est Paul Nataf qui a acheté la pouliche en octobre 2010, à Arqana, pour 22.000 euros, alors qu’elle était présentée par le haras d’Ellon. C’est une fille de Berceuse (Mtoto), qui n’a pas couru mais qui a déjà produit Toni Blue, propre frère de Nina Candela, qui est deuxième du Prix du Grand Camp (L). Elle a également une 2ans par Librettist, L’Aventura, et une yearling par American Post. Berceuse est issue de Kindergarten (Trempolino), lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) et deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1). La quatrième mère de la pouliche, Pollenka, deuxième du Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque), a très bien produit, puisqu’on lui doit J’ai deux Amours, troisième du Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque) et mère de Winged Love, lauréat de l’Irish Derby (Gr1), ou encore Ma Mère l’Oie, gagnante du Prix La Camargo (L).