Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix antoine de palaminy (l) : l’armada "cherel" pr.te . faire feu

Autres informations / 17.02.2013

Prix antoine de palaminy (l) : l’armada "cherel" pr.te . faire feu

Guy

Cherel a réalisé un excellent meeting palois et il peut le conclure en beauté

dans le Prix Antoine de Palaminy (L). Dans ce Grand Steeple des 4ans palois, il

aura pour lui la qualité et la quantité. De fait, il présentera quatre des huit

partants, dont les deux premières chances de l’épreuve : Laskaline (Martaline)

et Éclair Gris (Fairly Ransom). Laskaline est invaincue au cours du meeting

2012/2013. Elle a décroché deux succès, dont le dernier, qu’elle est allée

chercher sur sa classe, après s’être montrée fautive dans le parcours. Ce

jour-là, le terrain était collant, vraiment éprouvant, et la situation ne s’est

pas améliorée depuis. La piste sera pénible, mais pas collante. Ce sera donc

plus "simple" pour Laskaline, deuxième du Prix Bournosienne (Gr3) sur

un terrain très lourd. Après des courses dures à Auteuil, Éclair Gris a repris

le moral à Pau. Par deux fois, il s’est imposé facilement, infligeant un

"uppercut" à ses rivaux dans le tournant final. En revanche, il n’a

rien pu faire contre Laskaline dans le Prix Jean Bernadotte. Il rendait alors

six kilos à sa compagne d’entraînement et, cette fois, il aura un désavantage

de quatre kilos par rapport à la fille de Martaline. Cela paraît néanmoins

insuffisant pour inquiéter Laskaline. Frère du bon Tell No One (Poliglote), Tell

Everyone (Califet) a gagné par dix longueurs, pour sa dernière sortie. Il

progresse et, sur sa lancée, il peut inquiéter Laskaline et Éclair Gris.

Quatrième pensionnaire de Guy Cherel engagé dans cette compétition, chardonnay

(Protektor) reste lui aussi sur un succès acquis par une dizaine de longueurs

et, comme ses trois autres compagnons d’entraînement, sa chance est évidente,

mais peut-être plus pour les places.

PAS DE

VADERO D’AIRY

Jacques

Ortet avait avoué, à l’issue du succès de Vadero d’Airy (Anzillero) dans le

Prix Camille Duboscq (L), qu’il avait une idée pour son protégé. Il avait pensé

tenter le doublé dans ce Prix Antoine de Palaminy. Finalement, ce ne sera pas

le cas puisque Vadero d’Airy va attendre la reprise parisienne. Le

professionnel palois sellera donc Soldier Two (Sleeping Car), quatrième

seulement du Prix Jean Bernadotte. Au papier, Vulcain de Sivola (Assessor),

Voiladenuo (Network) et Nice Chief (Ski Chief) ont une meilleure chance pour

les accessits.