Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix willliam alexandre ruinat (d) : griraz prend un ascendant psychologique

Autres informations / 07.02.2013

Prix willliam alexandre ruinat (d) : griraz prend un ascendant psychologique

On

attendait un match entre Griraz (Nombre Premier) et Tara River (Stormy River)

dans le Prix William Alexandre Ruinat (D), les deux chevaux ayant remporté

chacun une préparatoire au Grand Prix du Conseil Général des Alpes-Maritimes

(L). Mais l’aîné et grand spécialiste de la piste a dominé sans partage cette

épreuve. Dans une course sans train, François-Xavier Bertras a décidé de placer

Griraz tout près de Fulani’s (Tobougg), qui menait. Franck Blondel, lui, ne

quittait pas le sillage du gris. Dans le dernier tournant, Griraz a pris de

lui-même l’avantage. Il s’est donc retrouvé en tête dès l’entrée de la ligne

droite, mais cela ne l’a pas empêché de s’imposer uniquement accompagné aux

bras par son jockey. Tara River, qui aurait sans doute préféré une course plus

rythmée, lui qui n’a pas de vrai changement de vitesse, n’a jamais pu revenir

sur lui. Comme le soulignait Philippe Sogorb, c’est un galop du matin qu’a

effectué Griraz, un bon point à un peu plus de deux semaines de son objectif

principal : « Je pense que les deux premiers n’ont pas eu une course dure… Je

craignais un peu le manque de train, car une fois devant, il n’en fait pas plus

qu’il ne faut. Mais il est vraiment chez lui ici. Il est encore mieux qu’à la

maison et connaît cette piste par coeur. Il a fait ce que j’attendais de lui.

C’est de bon augure pour le Grand Prix et je pense que j’ai encore une petite

marge. Tara River n’a que 4ans, il manque de vrais combats pour battre le mien,

mais c’est aussi un très bon cheval. Pour le moment, le mien domine et j’espère

que ce sera aussi le cas en fin de meeting! »

Derrière

les deux chevaux les plus en vue, Validor (American Post) s’est montré plus

affûté que lors de sa dernière sortie. Il devrait continuer à monter en

puissance en vue de la première étape du Défi du Galop. BIEN PARTI POUR

CONSERVER SON TITRE

L’an

dernier, Griraz a remporté son premier Grand Prix à sa troisième tentative dans

cette Listed. Il était alors entraîné par Jean-Laurent Dubord, qui l’avait

aussi laissé sur place après avoir effectué les déplacements depuis le

Sud-Ouest les années précédentes. Griraz sera logiquement le grand favori le 23

février pour conserver son titre. En 2012, on se souvient qu’il avait été battu

dans cette préparatoire par Da Paolino (Enrique), qui avait pris plusieurs

longueurs d’avance dès le début du parcours.

LE

MEILLEUR ELEMENT DE LA FAMILLE

Griraz a

été acheté à l’amiable par Serge Kinast à son éleveur, Michel Berlato, installé

dans le Lot-et-Garonne, à Montagnac-sur-Auvignon. Sa mère, Niraz (Nikos), a

pris deux quatrièmes places dans des Listeds à 2 et 3ans (les Prix Delahante et

la Coupe de Marseille). Griraz est le seul black type de cette famille, qui a

en revanche donné plusieurs chevaux utiles en province, en plat comme en

obstacle, dont Thomaraz, cinquième du Grand Prix du Conseil Général des

Alpes-Maritimes l’an dernier. Niraz est morte de coliques et n’a donc que peu

de produits.