Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Tin horse, un gagnant classique

Autres informations / 03.02.2013

Tin horse, un gagnant classique

TIN

HORSE (SAKHEE & JOYEUSE ENTREE, PAR KENDOR) – HARAS DE GRANDCAMP (61) –

4.000 €

C’est un

lauréat classique qui va faire ses débuts en tant qu’étalon au haras de

Grandcamp. Il s’agit de Tin

Horse

(Sakhee), vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) 2011, au prix d’une

fulgurante accélération. Le cheval de la Marquise de Moratalla a montré ses

capacités dès ses 2ans. En débutant, il a décroché le Prix du Premier Pas (F)

aisément, avant de répéter dans le Prix Riverman (B), où nous lui avons

attribué une JDG Rising star. Il a terminé sa saison à 2ans par deux deuxièmes

places dans les Prix Jean-Luc Lagardère et Morny (Grs1), sans être très

heureux. À 3ans, il a donc gagné la Poule avant de remporter, à 4ans, le Prix

Messidor (Gr3). Cela prouve que Tin Horse n’était pas seulement précoce, mais

qu’il pouvait également bien vieillir.

UN BON

TEMPERAMENT ET DE LA VITESSE

Aussi

bien Didier Guillemin, entraîneur de Tin Horse, que Gilles Forien, manager de

la Marquise de Moratalla, propriétaire-éleveur du cheval, ont souligné le

tempérament du fils de Sakhee. Didier Guillemin nous avait dit : « C’est mon

cheval de coeur, qui m’a apporté un premier Gr1. Il a une superbe pointe de

vitesse et un excellent tempérament. De plus, il a été précoce, mais a su

confirmer avec l’âge toute sa qualité. » De son côté, Gilles Forien nous avait

déclaré lors du deuxième succès de Tin Horse, à Maisons-Laffitte : « De par son

tempérament, Tin Horse est vraiment étonnant, car ce n’est pas évident pour un

2ans d’effectuer un long voyage depuis le Sud-Ouest. Mais lui reste droit comme

un "i". Sa mère avait plus de tempérament. »

LE MOT

D’ERIC LHERMITE

À la

tête du haras de Grandcamp, Éric Lhermite nous a déclaré, au sujet de Tin Horse

: « Le cheval plaît beaucoup aux éleveurs. D’ailleurs, à la fin janvier, le

niveau de réservation est déjà très élevé. Les éleveurs me disent qu’il a

changé par rapport à sa carrière de course. Ils apprécient qu’il soit performé

à 2ans dans des Grs1, tout en ayant su vieillir au plus haut niveau, puisqu’il

a enlevé la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Ce qui est intéressant par

rapport au parc étalons français, c’est qu’il est exempt du sang de Northern

Dancer, ce qui le rend facile à utiliser pour une jumenterie française. »

UN

CROISEMENT TENUE/PRECOCITE

Élevé

par la marquise de Moratalla, Tin Horse est issu de Joyeuse Entrée (Kendor),

qui défendait également la même casaque. C’était une jument assez précoce,

lauréate de quatre de ses cinq sorties à 2ans. Elle a gagné en débutant le Prix

de Doullens (B), début mai, avant de gagner en juillet le Prix Roland de

Chambure (L), puis le Prix d’Aumale (Gr3). Au haras, elle est devenue la mère

de Becomes You (Lomitas), lauréate à 2ans du Critérium de l’Ouest (L). Tin

Horse a débuté tôt, pour un produit de Sakhee (Bahri), lauréat de

l’"Arc" en 2001, et qui était plutôt un cheval de distance. Cependant,

Sakhee avait gagné sur 1.600m, à 2ans. Gilles Forien nous a expliqué le choix

du croisement: « Nous avons choisi Sakhee car d’une part les juments sont en

Angleterre et, d’autre part, Sakhee était un très bon cheval, avec un

tempérament magnifique. D’ailleurs, Joyeuse Entrée est encore pleine de cet

étalon. » La deuxième mère de Tin Horse, cape of Good Hope (Crystal Glitters),

avait également débuté victorieusement à 2ans, à Dax. Ajoutons que Deux Saisons

(Chineur), soeur de Tin Horse, a ouvert son palmarès à Pau cet hiver. Elle

compte parmi les espoirs de Didier Guillemin pour la nouvelle saison.