Bel la vie, l’envergure d’un patron

Autres informations / 17.03.2013

Bel la vie, l’envergure d’un patron

Deuxième gros morceau du printemps sur le steeple, le Prix Troytown (Gr3) semble promis à Bel la Vie (Lavirco), auteur d’une excellente rentrée dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Le représentant de la famille Papot n’a en effet été devancé que par Farlow des Mottes (Marresca Sorrento), qui avait l’avantage d’avoir déjà une course dans les jambes. Cheval important, Bel la Vie avait sûrement besoin de ce parcours. Ce lauréat de Gr1 sur les haies est le cheval de classe du lot. Il doit pouvoir prendre le "leadership" des steeple-chasers d’âge. Il sera toutefois intéressant de revoir à Auteuil Rochmi du Mont (Rochesson), tombé au saut de la rivière des tribunes dans le “Robert de Clermont-Tonnerre”. Même s’il n’a encore jamais réussi à Auteuil, il a connu des problèmes de santé qui ne lui ont pas permis de réaliser la carrière qu’il aurait dû faire. Il a réalisé un superbe meeting de Pau et il doit pouvoir réussir à ce niveau.

TIR AU BUT DANS LE GRAND BAIN

Les autres sont bien plus connus sur la Butte Mortemart. Rubis sur Ongle (Robin des Champs) a bien conclu dernièrement, après avoir connu un passage à vide dans le tournant final. Il a dû monter en condition sur cette sortie, et devrait de nouveau répondre présent. Tir au But (Trempolino), lui, va découvrir les gros obstacles d’Auteuil. Cheval éclectique, et qui a vraiment franchi un palier l’an dernier, il est maintenant suffisamment endurci pour attaquer l’élite des chasers d’Auteuil, lui qui s’est adjugé le Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) en fin d’année dernière. Le brillant Pibrac (Spadoun), le doué Dumet (Turgeon), longtemps éloigné des pistes mais dont la rentrée est très correcte, et le rentrant Parigny (Tagula), tenteront d’accrocher des places. A priori, ils sont barrés pour la victoire par les chevaux précédemment cités, mais le terrain, certainement très lourd, peut brouiller les cartes.