Comment vont les français a quarante-huit heures de l’evenement ?

Autres informations / 29.03.2013

Comment vont les français a quarante-huit heures de l’evenement ?

Ce

jeudi, les travaux des participants français à la grande soirée du Dubai World

Cup (Gr1) se sont poursuivis. Candidat à l'épreuve précitée, Méandre (Slickly)

est sorti en piste pour un léger canter ce jeudi. Garçon de voyage de son

entraîneur, André Fabre, Richard Lambert a confié : « Il effectuera les mêmes

exercices jusqu’à samedi. Il est en bonne forme et tout se passe comme prévu. »

Engagé dans le Dubai Sheema Classic (Gr1), Dunaden (Nicobar) a impressionné les

observateurs présents jeudi matin au bord des pistes. Son mentor, Mikel Delzangles,

a déclaré : « Il a commencé par un canter à petite vitesse et a accéléré quand

cela lui a été demandé. Son travail n’a pas changé par rapport aux autres

jours. » French Fifteen (Turtle Bowl), que l’on verra dans le Dubai Duty Free

(Gr1), a été le seul cheval à apparaître sur la piste en gazon ce jeudi.

Nicolas Clément, son entraîneur, a déclaré : « Il a effectué un bon galop sur

1.600m, juste pour prendre ses marques sur la piste en gazon. Je suis très

satisfait de lui. Il est beaucoup plus fort et plus lourd maintenant. Il a

grandi de 1,5cm cet hiver. Je n’étais donc pas surpris lors de sa rentrée car

il était rouillé. » Alain de Royer Dupré a suivi ses quatre pensionnaires,

Shareta (Sinndar, Sheema Classic), Giofra (Dansili, Duty Free), Verema (Barathea,

Gold Cup) et Sarkiyla (Oasis Dream, Godolphin Mile), sur la piste en Tapeta.

Elles ont effectué un petit canter. « Les chevaux n’ont pas beaucoup travaillé

depuis leur arrivée, a confié le professionnel cantilien. Simplement des

canters pour faire connaissance avec la piste. Mes pensionnaires sont revenues

à leur routine de travail. Elles ont trotté, galopé sur huit cents mètres et se

sont allongées sur 1.400. Sur cette piste, on n’a pas l’impression qu’ils vont

trop vite. »