Compte-rendu du comite de france galop du 25 mars

Autres informations / 27.03.2013

Compte-rendu du comite de france galop du 25 mars

Le

président de France Galop a réuni le Comité de France Galop le lundi 25 mars, à

Boulogne. Bertrand Bélinguier a ouvert la réunion en rendant hommage à la

mémoire de Jack Hubert Barbe qui a siégé au Comité de la Société des

Steeple-Chases de France de 1984 à 1994. Il a informé les membres du Comité de

la démission de Frédéric Danloux, de ses mandats de membre du Comité et du

conseil d’administration. Le président a ensuite évoqué la situation

extrêmement difficile que le galop a connu ce week-end avec le transfert de

l’événement et de la réunion "R1" du dimanche 24 mars, d’Auteuil à

Mauquenchy en raison de l’insuffisance de partants (76 partants pour 8 courses

à Auteuil). Concernant le manque de partants à Auteuil, le président a indiqué

qu’un questionnaire allait être adressé dès aujourd’hui aux entraîneurs

concernés pour connaître les raisons de cette désaffection préjudiciable à la

discipline de l’obstacle et au galop, en général. Les réponses à ce

questionnaire seront traitées en liaison avec le conseil de l’obstacle.

LES

TRAVAUX D’ANALYSE DU COMITE STRATEGIQUE SONT TERMINES

Le

président a ensuite indiqué que le comité stratégique avait achevé ses travaux

d’analyse économique et financière qui constituent un examen exhaustif des flux

financiers et des coûts de fonctionnement de toutes les composantes de

l’Institution et qu’il allait entrer dans la phase constructive. Le calendrier

mis en place prévoit que l’Institution fasse des propositions avant l’été. Le

président a souligné que l’approche économique qui est une priorité de ces

travaux, nécessite de connaître, au préalable, les modalités de règlement de la

question de la taxe affectée et les mesures d’accompagnement de la hausse de la

T.V.A. pour les propriétaires, ainsi que les perspectives du PMU pour les

prochaines années, elles-mêmes étant d’ailleurs, au moins partiellement,

impactées par la taxe affectée. À propos de la T.V.A. équine, il a rappelé la

récente condamnation de l’Irlande par la Cour de justice européenne. Sur ces

différents sujets fiscaux, il a fait part d’un rendez-vous des présidents des

sociétés-mères prévu à Bercy le 2 avril. Le président s’est félicité de

l’accord de parrainage du Prix Maurice de Gheest par la Latin American Racing

Channel (LARC). Il a fait part des actions en préparation vis-à-vis des

propriétaires, ainsi que celles envisagées pour ramener le public sur les

hippodromes. Il a enfin formulé le voeu que tous ceux qui sont concernés par le

galop s’unissent pour travailler ensemble à défendre et promouvoir leur

discipline.

VERS UNE

REMISE A PLAT DU SYSTEME DES INDEMNITES DE TRANSPORT

Le

directeur général a fait part des travaux en cours pour une remise à plat

complète du système actuel des indemnités de transport. L’objectif est de

proposer un nouveau système qui soit fiable économiquement et qui supprime les

inégalités que le précédent avait pu générer. Concernant la "T.V.A.

entraîneurs", le directeur général a fait part de l’accord de principe de

la Direction de la législation fiscale, en cours de confirmation sous la forme

d’un rescrit fiscal, pour permettre à France Galop de régler directement aux

entraîneurs les 14 % de leur rémunération, majorés de la T.V.A. L’objectif est

une mise en place de ce nouveau dispositif à la fin du mois de mars 2013. Les

membres du Comité ont donné leur accord pour porter l’allocation de la Poule

d’Essai des Poulains de 450.000 à 550.000 euros dès 2013 grâce au financement

de la Poule des Courses de Groupes. Cette revalorisation confirme à la Poule

d’Essai des Poulains son statut de Gr1 réservé aux mâles de 3ans, le mieux doté

en Europe. Les membres du Comité ont approuvé les modifications au code des

courses proposées portant sur le pourcentage entraîneur et les conditions de

qualification dans les handicaps. Enfin, Philippe Germond, Président du PMU,

accompagné de MM. Hurstel et Giraudat respectivement Directeur général délégué

et Directeur du marketing du PMU, a effectué une présentation détaillée de la

situation et des perspectives du PMU. À cette occasion, le plan 2020 du PMU a

fait l’objet de nombreuses questions des membres du Comité.