Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Niente paura fait parler l’aptitude au lourd

Autres informations / 20.03.2013

Niente paura fait parler l’aptitude au lourd

Niente Paura (Tôt ou Tard) se présentait comme le Petit Poucet au départ de cette épreuve. À 2ans, il a couru dans des "réclamer" et affrontait aujourd’hui certains poulains ayant des prétentions au niveau des Groupes. Le terrain, très lourd ce mardi à Saint-Cloud, a-t-il changé la donne ? Il a en tout cas été à l’avantage du pensionnaire de Carlos Lerner, qui avait bien fait en fin de saison dans ce type de terrain, justement à Saint-Cloud. Milena’s Dream (Authorized) a mené à un train réduit jusqu’au premier tournant, étant ensuite relayée par Niente Paura, qui se montrait un peu tendu. Le pensionnaire de Carlos Lerner s’est placé ensuite en tête et le peloton est venu chercher l’appui de la lice extérieure dans la ligne droite finale. À nouveau, il était très difficile de revenir de l’arrière-garde. Niente Paura a donc conservé la tête mais a subi la belle attaque de Garrogorille (Rock of Gibraltar). Ce dernier a semblé l’avoir dominé, mais Niente Paura a su se relancer courageusement, s’imposant d’une encolure. Garrogorille a réalisé une belle performance en s’emparant de la deuxième place. Diyamindar (Zamindar), le favori, n’a pas réussi à accélérer et s’est contenté de la troisième place devant Milena’s Dream, qui a cédé dès l’entrée de la ligne droite. Affaire Solitaire (Danehill Dancer) et Cross Ice (Montjeu) ont fini encore plus loin, ne pouvant pas changer de vitesse. L’aptitude au terrain a donc parlé pour Niente Paura. Prenant ses responsabilités en venant en tête, il a fait preuve de dureté pour résister et contenir la bonne attaque de Garrogorille. « Le cheval a fait parler son aptitude au terrain lourd, a avoué Carlos Lerner, très heureux après la victoire de son pensionnaire. Personne n’a voulu aller devant, alors il y est allé et a su placer au mieux de ses intérêts sa pointe de vitesse finale. » Niente Paura devance des concurrents ayant des engagements dans le Prix du Jockey Club ou dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Sa capacité à gérer le terrain l’a certes aidé, mais cela ne fait pas tout. « Il n’a pas d’engagements au niveau Groupe, mais s’il continue de progresser, pas de soucis, nous le supplémenterons car nous l’estimons. »

GARROGORILLE, LA BONNE NOTE

Le pensionnaire de Yan Durepaire est le seul à être revenu de l’arrière-garde. Ce n’est déjà pas chose facile dans un tel terrain, qui plus est dans une course menée à un train réduit. L’impression est d’autant plus belle qu’il s’est montré un peu brillant durant le parcours, ce qui normalement ne pardonne pas dans de telles conditions de course. Il finit bon deuxième. « Sa performance est très satisfaisante, nous a dit Yan Durepaire. Il a été un peu brillant mais son jockey l’a respecté. Il pense qu’il sera meilleur en bon terrain. On a cru qu’il allait gagner, mais il n’a fait que pousser l’autre. C’est un cheval en plein progrès, très sérieux. »

UN FILS DE L’ETALON MAISON TOT OU TARD

Niente Paura est un fils de Tôt ou Tard (Robellino), gagnant du Grand Prix d’Évry (Gr3) en 1995. Comme son père, il est élevé par l’Écurie Kura. Tôt ou Tard est un frère d’Execute (Suave Dancer), vainqueur du Prix Ganay (Gr1). Your Wife Never (Palace Pageant), mère de Niente Paura, est d’origine turque, ce qui est assez rare. Elle a donné Ali Blue (Russian Blue), son premier vainqueur.