Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Nina candela réussit son entrée sur les obstacles parisiens

Autres informations / 05.03.2013

Nina candela réussit son entrée sur les obstacles parisiens

ENGHIEN-SOISY

Prix Spumate

 

Parmi les bonnes impressions de cet hiver à Cagnes, sur les

haies, Nina Candela (Poliglote) a séduit aussi à Pau, lors de sa dernière

sortie. Proposée à 5/1 dans le Prix Spumate, le Quinté Plus du jour, elle  a 

résisté  sûre-

ment à la bonne Franche Alliance (Poliglote) dans les cent

derniers mètres, après avoir franchi en tête l'ultime difficulté. Elle s'impose

ainsi d'entrée de jeu sur les obstacles parisiens.

Son entraîneur, Christian Scandella, nous a dit : "

Cette course était l'objectif et après sa sortie à Pau, j'avais peur d'avoir

commis une erreur car elle avait eu une course dure. Elle aurait certainement

gagné plus facilement ici si elle n'avait pas couru au Pont-Long. Anthony

[Lecordier, son jockey, ndlr] a fait du très bon travail avec elle, tout comme

l'équipe à la maison car, lorsqu'elle était arrivée, elle était très jument de

plat. " Nina Candela a en effet une solide classe de plat, puisqu'elle

s'était classée deuxième du Prix Delahante (L) pour Mickey Gentile. Barrée en

plat par la suite, elle est passée sur les obstacles cet hiver et a d'emblée

convaincu. Peut-être encore un peu allante pour Auteuil, elle a cependant les

moyens de s'affirmer à Enghien, au niveau Listed. De fait, les gros handicaps

pour 4ans, en début d'année, sont souvent des tremplins pour les bonnes

épreuves et ce pourrait être le cas pour Nina Candela. Elle a tout à fait le

profil pour enlever une course comme le Prix Durtain (L).

C'est Paul Nataf qui a acheté la pouliche en octobre 2010, à

Arqana, pour 22.000 euros, alors qu'elle était présentée par le haras d'Ellon.

La quatrième mère de la pouliche, Pollenka, deuxième du Prix de l'Opéra (Gr2 à

l'époque), a très bien produit, puisqu'on lui doit J'ai deux Amours, troisième

du Prix de l'Opéra (Gr2 à l'époque) et mère de Winged Love, lauréat de l'Irish

Derby (Gr1), ou encore Ma Mère l'Oie, gagnante du Prix La Camargo (L).