Prix altipan (l) : celebrissime conserve sa couronne

Autres informations / 20.03.2013

Prix altipan (l) : celebrissime conserve sa couronne

Vainqueur

de ce Prix Altipan (L) en 2012, Célèbrissime (Peintre Célèbre) a conservé son

titre dans cette édition 2013. Le pensionnaire de Freddy Head a trouvé son

salut dans la fuite et s’est au final imposé de bout en bout dans cette Listed,

sur un terrain qu’il a apprécié. Célèbrissime a vite pris plusieurs longueurs

d’avance sur le peloton. Dans la ligne droite, il est allé chercher l’appui de

la lice extérieure, tandis que le groupe d'adversaires a plutôt viré vers le

centre de la piste, se dirigeant ensuite vers l’extérieur. Singapore Joy

(Sagacity), My Stone (Vatori), Ice Stone (Oratorio) et Hurrican Jo (Hurricane

Run) ont tour à tour cédé. Au contraire, Zack Hope (Araafa), qui semblait

battu, a su réaliser une très belle ligne droite, remontant sans pouvoir

toutefois approcher Célèbrissime, qui s’est au final imposé d’une longueur et

demie. Prince d’Aliénor (Verglas), attentiste, a bien fini pour venir chercher

la troisième place, tandis qu’Hippolyte (Gold Away), après avoir réalisé un bel

effort pour se rapprocher, a plafonné dans les derniers cent mètres, se

contentant de la quatrième place. Célèbrissime a toujours aimé les pistes

assouplies et lourdes, c’était d’ailleurs dans ces conditions, et à

Saint-Cloud, qu’il avait remporté sa Jdg rising star à l’âge de 3ans. Tous ses

succès ont été acquis sur ce type de piste. Autant dire que, ce mardi, il se

sentait comme un poisson dans l’eau. « À 8ans, il a encore de beaux restes, a

déclaré Freddy Head, son entraîneur, après la course. Il avait effectué une

rentrée, ce qui était important pour cette course. Il est allé devant parce que

c’est comme cela qu’il aime courir, il a de l’abattage. Olivier Peslier le

connaît par coeur et l’a vraiment monté pour lui. Nous n'allons pas apprendre

la course en tête à Olivier Peslier.C’est très bien, évidemment. L’aptitude au

terrain lourd, qu'il adore, était déterminante. Nous allons le courir selon le

terrain justement : en début de saison et à l’automne, quand les pistes seront

alourdies. La prochaine étape pour lui sera le Prix Edmond Blanc (Gr3), le 9

avril prochain. »

ZACK

HOPE FAIT HONNEUR A LA FAMILLE

Pour son

premier essai à ce niveau de compétition, Zack Hope (Araafa) a laissé une très

belle impression. La course a été menée bon train par Célèbrissime et le rythme

a avantagé cet attentiste. Ce spécialiste des gros handicaps confirme la très

belle impression qu’il avait laissée en dernier lieu, sur l’hippodrome et dans

des conditions similaires. Nicolas Caullery est très satisfait de la

performance de son pensionnaire. « Nous n’avons pas voulu changer la tactique

habituelle. C’est pour cela que nous l'avons couru en attentiste. Nous voulions

savoir s’il avait la qualité pour monter de catégorie. Il a bien fini, voire

encore mieux que lors de sa dernière sortie, c’est très bien. Il y a eu du

rythme, ce qui a été à son avantage. Le gagnant avait pris une dizaine de

longueurs et il ne finit pas loin de lui en fin de compte. Néanmoins,

contrairement à certains de ses adversaires du jour, il avait l’avantage d’être

prêt. » Pour son premier essai au niveau Listed, Zack Hope acquiert donc du

caractère gras, ce qui est important aux yeux de son entraîneur. « Il va pouvoir

apparaître sur les catalogues. Et il fait honneur à la famille, puisqu’il est

le neveu de Zack Hall (Muhtathir) et de Zack dream (Dream Well). C’est une

belle histoire. Il pourrait aller vers le Prix Edmond Blanc, ou viser une

Listed à Maisons-Laffitte, sur 1.800m en ligne droite [le Prix Jacques

Laffitte, ndlr]. »

BON

RETOUR EN PISTE D’HIPPOLYTE

Hippolyte

a signé un bon retour en piste avec cette quatrième place. Le pensionnaire de

Tony Clout n’a pas eu le meilleur des parcours et a plafonné dans les derniers

mètres de course, perdant la troisième place. Son entraîneur est toutefois

heureux. « Je suis satisfait de sa rentrée. Il s’est retrouvé derrière un peu

par la force des choses et a donc dû produire un effort supplémentaire pour

revenir. En fin d’année dernière, il avait été malade, une grippe, et a mis du

temps à récupérer. J’ai eu du mal à le retrouver, mais maintenant il est bien.

»

UN

PETIT-FILS D’ALEXANDRIE

Célébrissime

descend de l’une des bonnes souches Wertheimer. Ring Beaune (Bering), sa mère a

donné avant lui Special Ring (Nureyev), également lauréat de ce Prix Altipan (L),

mais aussi de Grs1 aux États-Unis. C’est une fille d’Alexandrie (Val de

l’Orne), très bonne en course comme au haras, puisqu’elle a produit Poliglote

(Sadler’s Wells) –l’étalon de l’année 2012 –, Animatrice (Alleged), gagnante du

"Malleret" (Gr2) et à l’origine de Sadler’s Flag (Sadler’s Wells),

lauréate du Prix de Royaumont (Gr3). Alexandrie descend elle-même d’Apachee

(Sir Gaylord), la mère d’Antheus (Northern Dancer), lauréat du Gran Premio del Jockey-Club

(Gr1).