Prix auricula : pafadas avec assurance

Autres informations / 25.03.2013

Prix auricula : pafadas avec assurance

C'est

sur un terrain très collant que les pouliches du Prix Auricula ont effectué

leurs premiers sauts. Pafadas (Martaline), pensionnaire de Guillaume Macaire,

avait déjà couru en plat et s'est imposée très facilement. Inédite et

assurément perfectible, My Alco (Dom Alco) – également présentée par

l'entraîneur du vainqueur – a vite pris la tête de l'épreuve, galopant à son

rythme et sautant parfois un peu gros. Le peloton l'a suivie, mené notamment

par Secret Falls (Falco), Pafadas, Castor Céleste (Astarabad) ou encore

Riskoletta (Risk Seeker). My Alco a pris jusqu'à une dizaine de longueurs

d'avance, particulièrement au début de la ligne d'en face. Puis le peloton a

commencé à se rapprocher doucement et, dans le tournant final, l'avance de My

Alco a fondu, Pafadas étant revenue à son niveau, tout comme Secret Falls.

Pafadas a été chercher l'appui de la lice extérieure pour sauter les deux

dernière haies, My Alco est venue au centre et Secret Falls plutôt à

l'extérieur. Les pouliches ont sauté presque ensemble la dernière haie. Sur le

plat, Pafadas a fait preuve d'une réelle supériorité, s'imposant par douze

longueurs. Secret Falls a pris le premier accessit, nettement devant Castor

Céleste. My Alco, elle, a plafonné et s'est classée cinquième. On attendait beaucoup

de Mwangaza (Martaline), qui avait déjà bien fait en plat. Mais la protégée de

Jehan Bertran de Balanda a dû être arrêtée. Elle n'a probablement pas apprécié

le terrain très collant de ce dimanche.

UNE

"SAINT PALOIS" EN DEVENIR SELON DAVID COTTIN

Le

succès de Pafadas étant très net, on peut donc écrire que cette fille de

Martaline s'est imposée plaisamment pour ses débuts sur les haies. Elle a

toujours bien sauté et s'est montrée très professionnelle. Guillaume Macaire a

expliqué: « C'est une pouliche qui est déjà très bien dressée. Cet hiver, elle

avait pris des vacances chez Daniel Allard. Elle est ensuite revenue chez moi.

David Cottin m'a dit en descendant qu'il voyait en elle une "saint

Palois" en devenir. Si elle effectue une aussi belle carrière que lui, ce

serait évidemment très bien ! Elle est facile à entraîner, là où My Alco est

plutôt compliquée. » Concernant cette dernière, Guillaume Macaire a ajouté : «

Elle doit apprendre à se gérer. Mais je lui garde du crédit. » Guillaume

Macaire a signé un deuxième succès cette année avec un élément de 3ans,

puisqu'il avait remporté la première course réservée à cette génération, début

mars, à Bordeaux (le Prix Bournosienne), avec Sundriver (Poliglote).

MARTALINE

ET UNE MERE PAR TURGEON

Pafadas

possède de belles origines pour l'obstacle. Son père est Martaline, et sa mère,

Winkle, est une fille de Turgeon. Winkle a été achetée 28.000 euros aux ventes

Arqana en février 2007. Elle a été présentée à nouveau sur le ring, toujours

pour Arqana, aux ventes d'élevage de décembre 2009. Elle était à ce moment

pleine de Martaline et donnera donc naissance, quelques semaines plus tard, à

Pafadas. La pouliche s'annonce comme le produit le plus prometteur de sa mère,

pour le moment.