Prix de montdidier (b) : sahawar a franchi un cap

Autres informations / 29.03.2013

Prix de montdidier (b) : sahawar a franchi un cap

Les

trois premiers poulains à l'arrivée de ce Prix de Montdidier (B) effectuaient

tous leur rentrée. C'est finalement Sahawar (Dark Angel) qui s'est imposé,

devant le "Wertheimer" Solow (Singspiel), bon deuxième, et Spirit’s

Revench (Spirit One), troisième. À 2ans, Sahawar avait déjà déployé des moyens

et démontre, avec ce succès, qu’il a franchi un cap depuis 2012. Flander's

Blues (Mr Greeley) et Turkey Jackson (Sakhee) ont été les plus prompts à

s'élancer. Les poulains ont d'ailleurs vite pris plusieurs longueurs d'avance

sur le reste du peloton. Apollon d'Olivate (Epalo) a mené la chasse, suivi par

Haya Kan (American Post), un peu brillant. Sahawar a patienté au sein du

peloton, tandis que Solow a été placé à l'arrière-garde. À la sortie de

l'ultime courbe, l'écart entre les deux fuyards et le petit peloton s'était

déjà considérablement réduit. Sahawar est venu à l'extérieur et a très bien

fini. Solow, toujours vu en position d'attente, a lui aussi été décalé par son

jockey. Il a bien fini pour s'emparer de la deuxième place, juste accompagné

aux bras par Olivier Peslier, à deux longueurs et demie du vainqueur.

DEUX

POULAINS ET LES AUTRES

Deux

poulains se sont montrés clairement au-dessus du lot ce jeudi, sur la piste

collante de Compiègne. Sahawar, beau poulain entraîné par Christophe Ferland et

portant les couleurs Springer, avait notamment été jugé digne de courir au

niveau Listed à Bordeaux-Le Bouscat et à Toulouse. L'impression visuelle est

bonne. Pour cette rentrée, il s'impose donc très plaisamment, se sortant très

bien d'un terrain très assoupli, qu'il découvrait, et devrait à nouveau bien

faire en région parisienne. Son programme reste à définir cependant, car il ne

dispose pas, en tout cas, d'engagement dans les Groupes. Solow, deuxième, sera

lui aussi à revoir avec intérêt. Ce beau poulain n'a toujours pas réussi à

ouvrir son palmarès. Mais cette deuxième place est positive. Les trois

longueurs le séparant du vainqueur ne sont en effet pas représentatives du

potentiel de Solow. Olivier Peslier l'a juste accompagné aux bras, afin qu'il

effectue une rentrée sage. Il finit toutefois bien devant les autres

concurrents et semble donc avoir de la marge.

UN

DESCENDANT DE BELLE ARGENTINE

Élevé

par le haras de Beauvoir, Sahawar est issu du croisement entre le rapide et

précoce Dark Angel (Acclamation) et Saaryeh (Royal Academy). Inédite, cette

dernière est une fille de Belle Argentine (Fijar Tango), troisième du Prix de

la Grotte (Gr3) et de la Poule d'Essai des Pouliches (Gr1). Élevée par Jackie

Clerico, et portant ses couleurs, la pouliche avait été rachetée par l'écurie Godolphin

suite à sa performance dans la "Poule d'Essai". Elle s'était ensuite

classée quatrième du Prix de Diane (Gr1), avant de partir en Angleterre.