Prix du lieutenant (b) : sefri en solitaire

Autres informations / 06.03.2013

Prix du lieutenant (b) : sefri en solitaire

Ioritz

Mendizabal n’était pas loin de se faire un torticolis dans la phase finale du

Prix du Lieutenant (B). En effet, son partenaire, Sefri (Jazil), était seul au

monde et personne n’a jamais pu l’inquiéter. Le jockey basque a donc passé son

temps à se retourner pour jauger ses adversaires et s’est relevé bien avant le

poteau. Sur le plan comptable, la "musique" de Sefri est parfaite:

trois courses, trois victoires en faisant belle impression à chaque fois.

D’ailleurs les galops publics de Sefri sont aussi beaux à voir qu’à vivre en

selle sur le fils de Jazil. Son pilote a avoué : « Monter des chevaux comme

lui, ce n’est que du plaisir… Il confirme, au fur et à mesure de ses sorties,

qu’il s’améliore et qu’il est très bon. » Révélation du meeting cagnois, Sefri

a, pour le moment, un seul point négatif : il est hongre. La castration était

inévitable compte tenu du modèle du poulain… De ce fait, pas de classiques pour

lui, même si quelques Groupes lui sont ouverts. Selon le programme mis en place

par son entraîneur, Jean-Claude Rouget, on devrait maintenant revoir Sefri dans

un Groupe sur le gazon. Assurément, il a la pointure d’une course de ce niveau,

même si lors de ses trois sorties, on l’a souvent vu aux avant-postes. Il devra

donc apprendre à patienter un peu plus loin dans un parcours. Et surtout, il

devra, un jour ou l’autre, apprendre à lutter car il n’a jamais eu

d’adversaires à combattre depuis le début de sa carrière. Ce lundi, Ioritz

Mendizabal l’a installé en tête et Sefri a été un peu allant. Repris légèrement

dans le tournant du Château, il a accéléré, sur la main de son pilote, à la

Mère Marie. Dès lors, il y a eu Sefri et les autres. Lykastos (Holy Roman

Emperor) a conservé la deuxième place aux dépens de Flanders Blues (Mr

Greeley), auteur d’un bon effort en pleine piste.

LYKASTOS

GAGNE L’AUTRE COURSE

Lykastos

a évolué en troisième position derrière Sefri et Green Medi (Medecis). Déboîté

à l’entrée de la ligne droite, il a bien prolongé son effort jusqu’au poteau,

contrant Flanders Blues. Son entraîneur, Carlos Laffon-Parias, nous a confié :

« Il court vraiment très bien. Cette course était comme un début pour lui. Il a

eu le bon parcours pour une rentrée. Le gagnant avait l’avantage d’avoir déjà

couru. Lykastos devrait progresser sur cette sortie. »

LA

FAMILLE DE SALSABIL

Sefri

est issu d’un étalon méconnu en France, qui fait la monte aux États-Unis. Jazil

(Seeking the Gold) a remporté les Belmont Stakes (Gr1) et c’est un frère de

Rags to Riches (A.P. Indy). Quant à sa mère, Taseel (Danzig), c’est une

petite-fille de la championne Salsabil (Sadler’s Wells), gagnante de cinq Grs1.

Elle est issue d’Alabaq (Riverman), gagnante d’un Gr3 en Italie. Kaaber

(Daaher), le frère de Sefri, âgé de 2ans, est engagé dans le Derby d’Epsom

(Gr1)  2014. Il est à l’entraînement chez

Saeed bin Suroor.