Prix fleuret (gr3) : vanilla crush, nouveau leader de sa generation

Autres informations / 31.03.2013

Prix fleuret (gr3) : vanilla crush, nouveau leader de sa generation

La reine

Laskaline (Martaline) a été détrônée... La pouliche entraînée par Guy Cherel

n’a pu faire mieux que troisième dans ce Prix Fleuret (Gr3). Pilotée par

Jonathan Plouganou, en remplacement de Cyrille Gombeau, elle se présentait

invaincue sur le steeple-chase. Mais la saison avance et ses adversaires ont

monté en condition. C’est un autre produit de Martaline qui s’est imposé :

Vanilla crush, entraîné par Guillaume Macaire. Très beau cheval, Vanilla Crush

l’a fait de bout en bout et s’impose avec la manière pour son premier essai à

ce niveau de compétition. Il se place ainsi comme un leader fiable de la

génération des 4ans sur le steeple. Vanilla Crush a rapidement galopé aux

premiers rangs, sautant un peu sur sa droite. Sur ce long parcours de 4.300m,

que les concurrents découvraient, il a pu laisser parler son abattage. Vanilla

Crush avait déjà course gagnée entre les deux derniers obstacles. Il ne lui

restait plus qu’à assurer le saut de la dernière haie. Il a ensuite filé vers

le poteau, s’imposant par cinq longueurs. Storm Of Saintly (Saint des Saints),

toujours vu en bonne position, s’est classé deuxième. Laskaline n’a pas réussi

à se relancer sur le plat et se contente de la troisième place. Éclair Gris a plafonné

en fin de parcours, il s’est classé courageux quatrième. On notera la belle

performance de Victoire des Borde (Antarctique), sixième après une belle

remontée suite à sa faute à la rivière des tribunes. Pour sa rentrée, la

gagnante du Prix Congress (Gr2), Sanouva (Muhtathir) s’est classée huitième.

Elle a plafonné en fin de parcours, comme une pouliche qui avait besoin de ça.

LES

DECOUVERTES N’ONT PAS CONTRARIE VANILLA CRUSH

Vanilla

Crush avait signé une rentrée victorieuse dans le Prix Agitato. Le succès,

comme aujourd’hui, était facile. Mais Guillaume Macaire avait souligné à ce

moment que le cheval restait compliqué, sautant sur sa droite. Ce samedi,

Vanilla Crush s’est à nouveau montré droitier, mais moins que d’habitude, et

sans perdre de terrain. En remportant ce Prix Fleuret, il décroche sa première

victoire de Groupe et reste invaincu en trois sorties dans la spécialité.

Bertrand Lestrade a déclaré au micro du cheval émetteur : « Il découvrait la

distance, la rivière et la piste intérieure. Il le fait bien, avec aisance. Je

ne l’ai pas monté comme prévu et j’avais un peu peur qu’il aille un peu trop

vite devant. Il me rassure aujourd’hui : il s’est montré droitier, mais il n’a

pas trop perdu de terrain. Il va faire un cheval très sérieux à ce niveau de

compétition. » Présent sur l’hippodrome, Xavier Papot a déclaré : « Ce cheval,

c’est une belle histoire. Normalement, lorsque j’achète un cheval, j’appelle

toujours mon père. Lui, je l’ai vu au pré, avec Benoît Gabeur. Il était très

beau, imposant. Benoît m’a dit que je n’avais même pas besoin d’appeler mon

père, et on l’a immédiatement acheté. » Un achat payant. Vanilla Crush, en

remportant ce Prix Fleuret, s’impose comme l’un des leaders, si ce n’est le

leader de sa génération sur le steeple. Guillaume Macaire signe quant à lui un

jumelé gagnant dans ce Gr3, grâce à la deuxième place de Storm Of Saintly.

PREMIERE

DEFAITE SUR LE STEEPLE DE LASKALINE

Laskaline

n’est plus invaincue sur le steeple. Guy Cherel a déclaré après la course : «

Elle n’avait pas plus de gaz que cela. Elle a suivi, mais après, elle est

sûrement battue. C’est peut-être à cause de la fatigue, peut-être à cause de la

distance... » Si Laskaline s’est présentée en forme et préparée pour ce

printemps à Auteuil, elle peut en effet payer ses efforts de l’hiver. Elle se

retrouve maintenant face à des chevaux ayant passé l’hiver au repos et qui ont

progressé sur leur rentrée. Guy Cherel a aussi déclaré, à propos de Chardonnay

(Protektor), deuxième du Prix Duc d’Anjou (Gr3) et cinquième ce samedi : « Il

est venu trop tôt. Il faut le monter en venant à la fin. » Notons que

Chardonnay a fait une faute à la double barrière.

LA

FAMILLE DE UCELLO II

Vanilla

Crush est très bien né. Sa deuxième mère, Diyala III (Quart de Vin), est une

propre soeur du regretté Ucello II (Quart de Vin). Diyala III n’a jamais brillé

en compétition et est partie au haras en étant encore maiden. Son meilleur

produit reste Latitude (Kadalko), la mère de Vanilla Crush. Elle s’est

notamment classée troisième au niveau Gr3 en Angleterre. Vanilla Crush est son

troisième produit, le seul étant encore basé en France. Et assurément le plus

prometteur d’entre tous. Seul le premier produit de Latitude, par Dark

Moondancer, est apparu en compétition, en France d’abord, puis en Angleterre

dans des épreuves modestes.