Prix gazala (d) : le "diane" en tete avec endio

Autres informations / 10.03.2013

Prix gazala (d) : le "diane" en tete avec endio

"L’équipe

Audon" a connu de belles aventures avec Haya Landa (Lando), à l’arrivée du

Prix de Diane- Longines et du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Cette

année, pour les classiques, c’est Endio (Enrique) qui porte les espoirs de

l’Écurie. Samedi, elle a gagné le Prix Gazala (D) pour sa rentrée. Attentiste

dans le sillage des animatrices, elle a pris assez nettement l’avantage, avant

de résister à la bonne attaque d’Eleuthéra (Spirit One) en étant soutenue par

son jockey. Endio a couru six fois à 2ans et elle avait progressé au fil de ses

sorties pour ouvrir son palmarès le 16 novembre à Lyon-Parilly, dans le Prix

des Azalées (G). Après ce succès, Loic Audon a expliqué : « Endio est engagée

dans le Prix de Diane et je pense qu’on va y aller. Nous avons eu une belle

expérience avec Haya Landa et nous espérons pouvoir en faire autant avec Endio.

Le terrain souple à lourd est plutôt un avantage pour elle. On va aller sur le

Prix de Diane gentiment, en évitant d’aller tout de suite sur des courses

dures. Ici, elle a pris facilement l’avantage et, dans les cinquante derniers

mètres, il fallait être avec elle. Elle s’est un peu relâchée, mais c’était une

rentrée et elle avait besoin de ça. » On pouvait attendre beaucoup de choses de

ce Prix Gazala qui avait réuni plusieurs pouliches ayant laissé des promesses à

2ans. Dans l’ensemble, elles ont plutôt déçu. La deuxième place est revenue à

Eleuthéra, pouliche d’expérience auteure d’un bon meeting à Cagnes-sur-Mer

ponctuée par une cinquième place dans le Prix Policeman (L). Troisième, Lukes

Well (Shirocco) a bien couru, se défendant bien jusqu’au bout. La favorite,

Shahad (Galileo) était munie d’oeillères pour la première fois et elle a

beaucoup tiré dans le parcours. Animatrice, Starry Night (Marchand de Sable)

avait remporté le Prix de la Touche aux Mulets (F) en débutant à Fontainebleau

et elle est rentrée dans le rang quand elle a dû répondre à plusieurs attaques.

UNE

PETITE-FILLE DE DIONE

Endio a

été élevée par son propriétaire, Jean-Paul Van Horenbeke. Sa mère, Dionissima

(Baillamont) avait été achetée 200.000 F en décembre 1999 aux ventes d’élevage

de Deauville. Elle a gagné cinq courses et est génitrice de six gagnants. Endio

est surtout une petite-fille de Dione (Mill Reef), gagnante de quatre courses

en France, dont le Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque). Elle est également

troisième des 1.000 Guinées de Newmarket. Elle a produit Irish Reef (Bikala),

gagnant du Prix d’Avilly Saint-Léonard (L).