Prix hypothese (gr3) : une victoire chargee d’emotions pour gemix

Autres informations / 31.03.2013

Prix hypothese (gr3) : une victoire chargee d’emotions pour gemix

 

 

 

L’entourage

de Gémix (Carlotamix) se souviendra longtemps de ce Prix Hypothèse (Gr3) 2013.

Respectivement entraîneur et propriétaire de l’alezan volant, Nicolas Bertran

de Balanda et la famille Teboul ont signé un premier succès de Groupe. David

Cottin, pilote de Gémix, a monté une course superbe. La Cravache d’Or en titre

est partie devant avec son partenaire. Gémix a galopé détaché de plusieurs

longueurs et David Cottin l’a laissé faire. Une fois la dernière haie franchie,

Gémix a accéléré comme le bon cheval de plat qu’il est, pulvérisant

l’opposition. Les émotions étaient donc pendant et après la course. D’autant

que Gémix se devait de gagner ce Prix Hypothèse, car il n’est pas sûr qu’il

s’accommode des longues distances des prochaines préparatoires à la Grande

Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Il a devancé le rentrant Saint du Chênet

(Poliglote) et Wutzeline (Waky Nao), qui confirme sa victoire dans le Prix

Juigné (Gr3), sur un terrain moins lourd. Gratia Plena (Solid Illusion) fait

une bonne valeur en se classant quatrième. Gémix n’est d’habitude pas un adepte

de la course en tête, mais cette tactique s’est montrée payante. David Cottin a

laissé galoper le cheval, en le respectant, et a su le laisser respirer au bon

moment. La victoire est très belle, l’impression visuelle aussi. À son retour

au rond de présentation, Gemix a été applaudi spontanément. Toujours à

l’arrivée, il méritait ce premier succès au niveau Groupe.

NICOLAS

BERTRAN DE BALANDA : « C’EST MON PREMIER GROUPE AVEC UN CHEVAL QUE J’ADORE ! »

Nicolas

Bertran de Balanda, son entraîneur, était très ému. Il décroche son premier

succès au niveau Groupe, avec un de ses chevaux de coeur. Il s’est exprimé

après la course : « C’est mon premier Groupe avec un cheval que j’adore ! Il

n’est pas sorti des trois premiers depuis un an et demi. C’est un soulagement à

chaque fois qu’il rentre. Il faut féliciter David [Cottin, ndlr] qui le connaît

par coeur et qui vient le "bosser" régulièrement. Ce n’était pas

spécialement les ordres de monter Gémix devant. Une fois la dernière haie

franchie, il a produit une vraie accélération. Une fois devant, je l’ai vu très

détendu et c’était bon signe. Il prenait un bol d’air sur les obstacles. Il est

possible qu’il courre la prochaine préparatoire à la Grande Course de Haies [le

Prix Léon Rambaud, ndlr]. C’est le cheval qui va nous le dire. C’est lui en

priorité. » C’est aussi une première pour la casaque de Mme Francis Teboul.

Francis Teboul était lui aussi présent sur l’hippodrome, et sa joie s’est fait

ressentir. « Je suis très heureux. Le cheval méritait vraiment sa victoire. À

la base, c’était plutôt un cheval de plat, et Nicolas a su le façonner. Je suis

très heureux, car je suis l’un des plus anciens propriétaires de Nicolas

[Bertran de Balanda, ndlr]. C’est vraiment très bien ! »

BONNE

RENTREE DE SAINT DU CHENET

Saint du

Chênet est la très bonne note de la course. Le pensionnaire de Marcel Rolland

effectuait une rentrée. Il ne trouvait pas là une mission facile, puisqu’il

devait rendre du poids à tous ses adversaires. De plus, le terrain n’était

peut-être pas aussi lourd qu’il l’aurait souhaité. Mais il se classe excellent

deuxième. C’est très prometteur pour l’avenir. Son entraîneur, Marcel Rolland,

est évidemment satisfait : « Nous sommes très satisfaits de sa performance. Il

ne demandait qu’à galoper. L’allongement de la distance devrait le servir.

C’est le genre de course qui donne du mordant aux chevaux d’âge. Il devrait

recourir une autre préparatoire à la Grande Course de Haies, avant d’aller sur

la belle. » Le rendez-vous est pris.

WUTZELINE

NE DEMERITE PAS

En

enlevant le Prix Juigné (Gr3) en début de mois, Wutzeline avait prouvé qu’elle

était capable de bien faire à Paris. Son terrain de jeu favori reste la piste

de Cagnes-sur-Mer. En se classant troisième de ce Prix Hypothèse, à 9ans, elle

ne démérite pas, étant battue par deux excellents chevaux.

LA

FAMILLE DE GO MILORD

Gémix

appartient à la famille de Go Milord (Solicitor): troisième mère de Gemix, Go

Mila (Go Marching) est la génitrice dudit Go Milord, lauréat de Gr3 à

Deauville, mais aussi de Go in Front (Nombre Premier), troisième du Prix Rose

or No (L). Mère de Gemix, Ges (Hours After) a gagné deux courses, l’une en plat

et l’autre sur les haies. Gemix est son troisième vainqueur. Notons que Gemix

est passé sur le ring d’Osarus, où il a été acheté pour 13.500 € par Thierry

Larrivière. Il a d’ailleurs commencé sa carrière pour ce dernier, avant d’être

acquis pour 28.555 € par la famille Teboul, à la suite de son succès dans un

"réclamer" à Vichy. C’était en juillet 2010.