Prix meydan beach (a) : myasun conserve son bien

Autres informations / 06.03.2013

Prix meydan beach (a) : myasun conserve son bien

Myasun

(Panis) a gardé son titre dans le Prix Meydan Beach (A). Et comme l’an dernier,

le pensionnaire de Christian Baillet a dû lutter pour arracher la victoire,

d’un nez cette fois. La pouliche italienne Onlyyouknowme (Martino Alonso) lui a

donné du fil à retordre. Cette protégée d’Endo Botti a dirigé les débats devant

Myasun, calé dans son sillage, côté corde, mais un peu allant. À la Mère Marie,

Onlyyouknowme s’est écartée de la corde, laissant le passage à Myasun qui a

alors bondi. Très facilement, il a pris la mesure d’Onlyyouknowme, laquelle est

revenue l’attaquer jusqu’au passage du disque. Mais Myasun a préservé un minime

avantage sur sa rivale, au courage. Déjà à l’honneur dans le Prix de

Seine-et-Oise (Gr3) l’an passé, Myasun aura le Qatar Prix de l’Abbaye de

Longchamp (Gr1) dans le viseur. Avant cela, on devrait le revoir dans les Groupes

ce printemps. Son entraîneur, Christian Baillet, nous a expliqué : « Nous

allons discuter de la suite de son programme avec Monsieur Jarlan. Nous avons

déjà regardé, il y a plusieurs options : soit courir le Prix Cor de Chasse (L),

mais cette course ne me plaît pas, soit le Prix Servanne (L), mais cela ferait

proche du Prix de Saint-Georges (Gr3), sachant qu’il y a aussi le Prix du Gros

Chêne (Gr2). C’est un cheval qui vieillit très bien, d’autant que nous l’avons

toujours respecté. Aujourd’hui, nous venions avec l’idée que cette course était

une rentrée et qu’il progresserait certainement là-dessus. Une fois devant, il

s’est un peu arrêté, pensant que son boulot était fini. »

LES

CONDITIONS ÉTAIENT FAVORABLES À ONLYYOUKNOWME

Si

Onlyyouknowme, pouliche de course à conditions, a pu inquiéter Myasun, et finir

tout près du testerin, il ne faut pas oublier qu’elle avait l’avantage d’avoir

déjà deux courses au compteur, à Cagnes. De plus, elle a une vraie prédilection

pour le sable et recevait trois kilos et demi de Myasun. Dans ce Prix Meydan

Beach (A), il y a eu les deux premiers et les autres. La troisième place est

revenue à Abu Sidra (Shirocco), à quatre longueurs du duo de tête, mais le gris

a beaucoup tiré. Mon Choix (Choisir) a tracé une prometteuse fin de course pour

prendre la quatrième place, uniquement monté aux bras. Déception en revanche

avec Mar Adentro (Marju), qui a vite cédé. À sa décharge, il a dû virer en

quatrième épaisseur dans le tournant final.

LA

SOUCHE DE SILVERMINE

Élevé

par l’Écurie Jarlan, Myasun a pour génitrice Spain (Bering), pouliche de niveau

"réclamer" qui s’est imposée une fois en quatre sorties. Elle est

devenue bien meilleure au haras, produisant une série de chevaux utiles – dont

Insild, qui est proche du niveau Quinté – avant de donner naissance en 2006 à

Matwan (Indian Rocket). Cette dernière, soeur de Myasun donc, a gagné le Prix

des Rêves d’Or à Vichy (L) avant de tenter sa chance au niveau Groupe. Suite à

Myasun, Spain a une femelle de 4ans par Indian Rocket, Moranda, une femelle de

3ans par Muhaymin, Mephala, une 2ans par Desert Style et une yearling par

Muhaymin. Cette famille est une souche Head. La troisième mère de Myasun est la

très bonne Silvermine, qui a été l’une des meilleures pouliches nées en 1982.

Deuxième du Prix des Marettes de Triptych, elle a obtenu le même classement

dans le "Marcel Boussac" et a remporté la Poule d’Essai des Pouliches

(Grs1)