Prix rohan (l) : soleil de vati survit a l'enquete

Autres informations / 04.03.2013

Prix rohan (l) : soleil de vati survit a l'enquete

Charles

Edward Clayeux a laissé éclater sa joie en passant le poteau en tête dans le

Prix Rohan, (L), une épreuve ayant notamment révélé le champion Questarabad

(Astarabad) en 2008. Cette édition 2013 n'a certainement pas mis en avant un

cheval de la trempe de ce champion. C'est Soleil de Vati (Kingsalsa) qui s'est

imposé, dans une épreuve où Rollex Borget (Khalkevi), troisième du Prix

Royal-Oak (Gr1) en 2012, était attendu. Mais pour ses débuts sur les obstacles,

le fils de Khalkevi a déçu, se classant lointain quatrième. Ce Prix Rohan

édition 2013 aura été une course par élimination. Sur treize concurrents au

départ, ils ne sont que cinq à avoir passé le poteau, la plupart franchissant

assez péniblement la ligne d'arrivée. Deux sont tombés, six ont dû être

arrêtés. La course a été menée à un bon rythme par Goldsiegel (Samum), qui a

totalement cédé au bout de la ligne d'en face. Soleil de Vati, toujours vu en

bonne position, a abordé le tournant final parmi les premiers, aux côtés de

Rollex Borget, Ustan (Persian Ruler), Ulysse des Pictons (Passing Sale), ou

encore le courageux Great Link (Rail Link), l'un des seuls à avoir tenté de

suivre Goldsiegel durant le parcours. Soleil de Vati et Ulysse des Pictons ont

sauté ensemble la dernière haie, le premier coupant ensuite quelque peu la

route au second. Ce mouvement motivera l'ouverture d'une enquête par les

commissaires, suivie d'une réclamation de Morgan Regairaz contre Charles-Edward

Clayeux. L'arrivée a finalement été maintenue.

OBJECTIF

ATTEINT

Rencontré

après la course, Anthony Mesnil s’est montré satisfait de la performance de son

protégé. Installé à Pompadour, il a sous sa responsabilité une dizaine de

chevaux, et cette victoire de Soleil de Vati dans une Listed à Auteuil est

évidemment plus que satisfaisante. « C'est bien ! Je l'avais préparé pour cette

course-là. L'objectif est atteint en ce qui le concerne, même s'il a gagné le

droit de recourir. Certainement le 30 mars », a t-il déclaré. Son jockey,

Charles-Edward Clayeux, était lui aussi enthousiaste après la course. « Je

savais qu'il possédait une bonne classe de plat. Il a bien sauté et ce qui m'a

plu surtout, c'est qu'il s'est bien calculé sur ses derniers sauts, signe de

son intelligence. Il sait se calculer. Et tant qu'il sait qu'il a le dessus sur

les autres dans la phase finale, il donne tout ce qu'il a. »

ISSU

D'UNE LIGNEE RICHE EN GAGNANTS

Soleil

de Vati possède une grande expérience en plat. Ce fils de Kingsalsa compte

vingt-sept sorties dans cette discipline. Sa mère, Reine de Vati (Take Risks)

est bien connue et s'est par ailleurs classée deuxième du Prix Satamixa (L) en

2004, puis troisième de la même épreuve en 2005. Soleil de Vati est son premier

produit. Elle est également la mère de Princess Vati (Vatori), elle aussi une

gagnante, entraînée par Stéphane Wattel. L'entraîneur a également dans ses

boxes une pouliche inédite de 3ans issue de Reine de Vati et de Sinndar. La

mère de Reine de Vati, Vatipan (Trepan) est quant à elle une élève de Lady

O'Reilly. Elle n'a jamais gagné mais a très bien produit, puisque sur quatorze

de ses produits, neuf se sont imposés, et trois ont gagné du caractère gras.