Prix romantisme : vive la france decroche son etoile

Autres informations / 31.03.2013

Prix romantisme : vive la france decroche son etoile

Le

matin, il n’y en a pas beaucoup qui peuvent suivre Vive la France (Westerner)…

» Guy Cherel a de l’estime pour son protégé, vainqueur séduisant du Prix

Romantisme, sur les haies. Troisième du Prix de l’Yonne pour ses premiers pas,

Vive la France a affiché de nets progrès, sur un terrain nettement moins lourd.

Son jockey, David Cottin, l’a laissé prendre la tête dans la diagonale, après

six cents mètres de course. Vive la France a alors mené détaché, sautant les

différentes haies du parcours avec application. Entre les deux derniers

obstacles, David Cottin a regardé autour de lui pour voir s’il y avait une

quelconque opposition. Seul Vent sombre (Network), compagnon d’entraînement de

Vive la France, a pu essayer d’inquiéter le poulain de Saint Voir, en vain.

Vive la France a confirmé sa première course. Bien né, puisque frère d’Un Beau

Matin (Sagamix), lauréat du Prix Rohan (L), Vive la France possède aussi de la

classe, comme il l’a démontré ce samedi. Nous lui attribuons donc logiquement

une JDG Jumping star car il a l’étoffe d’un cheval de Groupe. « C’est un très

bon cheval, nous a dit Guy Cherel. Pour ses débuts, il n’avait rien compris,

mais il le fait vraiment bien aujourd’hui. » L’entraîneur mansonnien a signé le

jumelé dans ce Prix Romantisme avec la deuxième place de Vent Sombre. Il nous a

déclaré au sujet du représentant de la famille Papot : « Il avait pris un peu

de retard. C’est un cheval électrique et nous avions décidé de le faire

attendre. De ce fait, il finit bien. Il a de l’avenir. » Vent Sombre a eu une

très bonne leçon pour sa découverte d’Auteuil. Il devrait rapidement ouvrir son

palmarès à Paris. La troisième place est revenue à Vyta du Roc (Lion Noir), qui

a affiché des progrès sur ses débuts.

LE FRERE

D’UN BEAU MATIN

Élevé et

appartenant au Haras de Saint Voir, Vive la France est donc le frère d’Un Beau

Matin, gagnant du "Rohan" et troisième de Gr2 sur les claies, à

Navan. Fille de Video Rock, Millésimée a couru deux fois à Auteuil, sans

succès. Elle est la propre soeur de Hard Rock (Video Rock), vainqueur du Prix

Edmond Barrachin (Gr3), et la soeur de Sortie de Secours (Trempolino), gagnante

des Prix Dominique Sartini et Christian de Tredern (Ls) et d’Un Jour ou l’Autre

(Trempolino), lauréat du Prix Le Guales de Mézaubran (L). Rappelons que Vive la

France avait aussi été à l’honneur au concours de Decize, dans sa catégorie.