Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Saint-cloud, prix exbury (gr3) : saga dream : le rêve perdure

Autres informations / 17.03.2013

Saint-cloud, prix exbury (gr3) : saga dream : le rêve perdure

La ligne

droite du Prix Exbury (Gr3) a offert une belle lutte avec Saga Dream (Sagacity)

et Don Bosco (Barathea) qui se sont nettement détachés de leurs adversaires.

Monté avec une grande finesse par Thierry Jarnet, qui n’a pas cherché à être

dur pour cette rentrée, Saga Dream est venu toiser sur le poteau un Don Bosco

qui n’a rien lâché. Gagnant du Prix du Conseil de Paris (Gr2) pour sa dernière

sortie de 2012, Saga Dream confirme qu’il est devenu avec le temps un vrai

cheval de Groupe. Ici, il rentrait face à des chevaux en forme, comme Don Bosco

ou ses cadets Espero (Verglas) et Nutello (Lemon Drop Kid) et, en plus, il

rendait du poids à tous ses rivaux. Freddy Lemercier nous avait d’ailleurs dit

avant la course que Saga Dream était là pour faire une rentrée sage et se

remettre en route avant les grands rendez-vous qui peuvent l’attendre. Après la

course, l’entraîneur reconnaissait beaucoup de mérites au jockey qui, selon

lui, en plus de la qualité du cheval, a permis à Saga Dream de gagner.

L’entraîneur a également ajouté : « La plus grande interrogation pour nous

était la condition du cheval. Je l’estime à 75 % aujourd’hui et je pensais que

ces 25 % manquants allaient faire que nous serions battus par Don Bosco.

Maintenant, le terrain n’est plus un souci pour Saga Dream. Aux ordres, je

voulais dire à Thierry de filer Don Bosco. Mais finalement, je me suis ravisé

et je l’ai laissé monter Saga Dream selon son inspiration. L’idée maintenant est

d’aller sur le Prix d’Harcourt. Mais je pense que nous allons éviter le Prix

Ganay et nous concentrer sur des objectifs sur 2.400m. »

RIEN À

REPROCHER À DON BOSCO

Comme il

aime le faire, Don Bosco a animé la course, dans son rythme. Il s’est même

détaché de deux longueurs peu après le début de la ligne droite. « C’est à ce

moment-là aussi qu’on gagne la course, estime Freddy Lemercier. Thierry a

laissé filer un moment Don Bosco et l’a eu en point de mire. » Finalement, Don

Bosco a mis dans le rouge beaucoup de chevaux et derrière le duo de tête,

Espero et Gentle Storm (Gentlewave) ont été affichés neuf longueurs plus loin.

Sur ce terrain, 2.000m est une distance presque limite pour Don Bosco qui reste

toutefois avantagé par le fait qu’il y a deux tournants. Ici, il est battu par

Saga Dream qui possède plus de tenue que lui. Don Bosco n’a rien à se reprocher

et sa façon de courir rappelle Spirit One (Anabaa Blue), un cheval avec

beaucoup de rythme qui a réussi à 4ans à gagner l’Arlington Million (Gr1), épreuve

sur 2.000m à Chicago, où il y a trois tournants.

LE

MEILLEUR ÉLÉMENT DE LA FAMILLE

Exception

génétique, Saga Dream est le meilleur produit de sa famille. Du côté de sa

lignée maternelle, il est le seul à s’être distingué dans les courses

principales. Sa mère, Manixa (Manninamix), a couru dix fois pour une seule

victoire. Sagadream est pour l’instant son seul vainqueur.