Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sans roi, la quete du graal s’annonce ouverte

Autres informations / 15.03.2013

Sans roi, la quete du graal s’annonce ouverte

Il est difficile de dégager un cheval dans cette édition 2013 du Gold Cup (Gr1). Ces dernières années, il y avait toujours un compétiteur au-dessus du lot qui s’imposait comme le favori logique de ce steeple long de plus de 5.300m. Denman (Presenting), Kauto Star (Village Star), Long Run (Cadoudal)... Les deux premiers sont désormais retraités. Quant à Long Run, encore en lice cette année, sa forme reste une interrogation. Le public, après avoir applaudi Denman mardi, se fera toutefois un plaisir de réserver une ovation méritée à Kauto Star, qui ouvre le défilé des postulants au titre suprême. Lequel va s’imposer ? That’s the question...

LES INCERTITUDES DE NICKY HENDERSON

En 2012, le Gold Cup devait se résumer à un duel entre le "Henderson" Long Run et le "Nicholls" Kauto Star. Finalement, le premier avait quelque peu déçu en ne se classant que troisième, tandis que le premier avait été vite arrêté sous les applaudissements du public. L’épreuve était finalement revenue au regretté Synchronised (Sadler’s Wells). Long Run, vainqueur du Gold Cup en 2011, est de nouveau présent en 2013, avec une nouveauté : il porte des oeillères australiennes pour la première fois de sa carrière. Nicky Henderson a pris cette décision pour éviter que son cheval ne se reprenne une fois en tête, ce qu’il a désormais tendance à faire, mais aussi parce que le fils de Cadoudal s’était montré "fainéant" lors de certains entraînements. Cet artifice va-t-il remotiver Long Run ? Peut-être. On peut se poser des questions sur sa forme, d’autant plus qu’il n’a pas couru depuis son succès – non étincelant – dans le King George VI Chase (Gr1), à la fin du mois de décembre. Mais, en observant les performances de Long Run, il reste difficile de lui reprocher quoi que ce soit. Il n’a jamais fini plus loin que troisième en vingt-quatre sorties et a évidemment sa place sur le podium du Gold Cup 2013. Peut-être même sur la plus haute marche. Le favori de l’épreuve ne doit cependant pas être Long Run, mais un autre pensionnaire de Nicky Henderson. Il s’agit de Bobs Worth (Bob Back). Il est très estimé par son mentor, ce dernier n’hésitant pas à dire à la presse anglaise, lors de son tour de cour, que le cheval pourrait être une star au même titre que Sprinter Sacré (Network) s’il avait couru plus régulièrement. Bobs Worth compte onze sorties pour huit victoires, deux deuxièmes places et une troisième. Il n’a couru qu’une seule fois cette saison, au début du mois de décembre. À cette occasion, il s’imposait devant Tidal Bay (Flemensfirth), qui aurait été l’un (le ?) des favoris de ce Gold Cup s’il ne s’était pas blessé. Bobs Worth effectue une rentrée, mais a toujours bien couru sur la fraîcheur.

SILVINIACO CONTI, LE NOUVEAU KAUTO STAR ?

La presse anglaise a déjà fait du "FR" Silviniaco Conti (Dom Alco) l’héritier de Kauto Star. Entraîné comme ce dernier par Paul Nicholls, il est piloté par Ruby Walsh, très en forme pour ce festival. Il reste sur un succès facile devant The Giant Bolster (Black Sam Bellamy), aussi en lice ce vendredi et deuxième du Gold Cup 2012. Il a par ailleurs battu Long Run en début de saison, assez facilement. Il reste sur un succès dans l’une des épreuves de référence pour le Gold Cup : le Denman Chase (Gr2) de Newbury, début février. La forme est là. À lui de confirmer qu’il est bien l’héritier de la star de Cheltenham.

SIR DES CHAMPS, L’ATOUT "MULLINS"

Cheltenham 2013 est marqué par un "festival Mullins". L’entraîneur irlandais est en grande forme Il aligne au départ du Gold Cup un "FR", Sir des Champs (Robin des Champs). Gagnant du Jewson Novices’ Chase (Gr1) lors du festival 2012, Sir des Champs reste sur un succès devant l’estimé Flemenstar (Flemensfirth) dans le Hennessy Gold Cup (Gr1), signant son retour en forme après avoir déçu en début d’année. Il est invaincu à Cheltenham, ayant couru à deux occasions lors du festival. Pour deux succès, donc. Le proverbe dit : jamais deux sans trois. À Sir des Champs de le prouver.

COTE OUTSIDERS...

Dans cette épreuve ouverte, les outsiders peuvent être à la fête. The Giant Bolster (Black Sam Bellamy), deuxième l’an dernier, peut à nouveau bien faire. Avec lui, à Cheltenham, c’est tout ou rien : soit il finit sur le podium, soit il chute ou est arrêté. Captain Chris (King’s Theatre) reste sur une deuxième place derrière Cue Card (King’s Theatre), vainqueur du Ryanair Chase (Gr1) jeudi. Il avait auparavant donné une bonne réplique à Long Run dans le King George VI Chase à Kempton, finissant à un quart de longueur de ce dernier. Citons enfin Cape Tribulation (Hernando) : il est en forme, et reste sur un succès dans l’Argento Chase (Gr2), disputé à Cheltenham, devant Imperial Commander (Flemensfirth), vainqueur du Gold Cup en 2010 et à nouveau absent cette année suite à une blessure.