Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un nouveau record pour godolphin

Autres informations / 10.03.2013

Un nouveau record pour godolphin

La

réunion du Super Saturday a livré ses verdicts. Mais on a l’impression que,

comme souvent lors de ce meeting, plusieurs chevaux ont gagné leur Derby et

qu’ils auront du mal à répéter le 30 mars, lors de la réunion du Dubai World Cup

(Gr1). La 200e victoire de Godolphin dans un Gr1, la plaisante réapparition de

Jakkelberry (Storming Home), le forfait de dernière minute de Masterstroke

(Monsun). Voilà les trois faits saillants de cette réunion à Meydan.

 

HUNTER’S

LIGHT SIGNE LA 200E VICTOIRE DE GR1 DE GODOLPHIN

Cette

date du 9 mars 2013 restera comme un moment spécial pour l’Écurie Godolphin,

laquelle a remporté son 200e Gr1 dans le Al Maktoum Challenge R3,

avec Hunter’s Light (Dubawi). Attentiste dans une course emmenée par Daddy Long

Legs (Scat Daddy) et Little Mike (Spanish Moss), Hunter’s Light a été déboîté

par Silvestre de Sousa à trois cents mètres du poteau, prenant nettement

l’avantage, pour l’emporter facilement. Il devance l’ex-protégé de William

Mongil, Kassiano (Soldier Hollow), grand adepte des surfaces synthétiques, qui

ne cesse de progresser. La troisième place est revenue à Prince Bishop

(Dubawi), vainqueur du Prix du Conseil de Paris (Gr1) 2010. Il a effectué un

bon effort côté corde. Lauréat du Premio Roma (Gr1), face à une faible

opposition, Hunter’s Light effectuait sa rentrée et il a démontré qu’il était

prêt à faire de grandes choses dans le Dubai World Cup (Gr1)… même si

l’opposition sera bien plus relevée que ce samedi. « Hunter’s Light nous avait

déjà apporté notre 199e succès de Gr1 à Rome, a raconté Simon Crisford, manager

de Godolphin. Aujourd’hui, il a réalisé une grande performance et on attend

beaucoup de lui dans le World Cup. Il a toujours démontré de la qualité. Il va

sur toutes les surfaces, mais il a toujours adoré les pistes synthétiques. »

Kassiano pourrait lui aussi courir la grande course dubaiote

à la fin

du mois.

MASTERSTROKE

FORFAIT, JAKKALBERRY RENTRE ET GAGNE

L’attraction

du Dubai City of Gold (Gr2) était assurément Masterstroke (Monsun), pas revu en

compétition depuis sa troisième place dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

(Gr1). Mais le poulain a dû être déclaré non-partant de dernière minute, après

avoir effectué une impressionnante cascade dans sa stalle de départ, se

retournant totalement. Par précaution, il a été retiré de la course. La

victoire est revenue à Jakkalberry (Storming Home). La course a été menée à une

allure assez réduite en tête, sous la conduite d’Await the Dawn (Giant’s

Causeway), ensuite relayé par Cavalryman (Halling), qui a imprimé un train

régulier, sans plus. Treble Jig (Gone West) s’était mal élancé de sa stalle et

a tiré à l’arrière-garde. Il a été lancé par son jockey au bout de la ligne

d’en face, venant prendre la tête à l’amorce du tournant final, et lançant véritablement

la course. Mais, dans la ligne droite, il y aura finalement eu trois chevaux et

les autres. Une belle lutte a ainsi eu lieu entre Cavarlyman, qui s’est

vaillamment défendu, Await the Dawn, vu dans le sillage de son concurrent, et

Jakkalberry. C’est ce dernier qui va au final l’emporter, d’une demi-longueur.

Le balancier aura été en faveur d’Await the Dawn pour la deuxième place.

Cavalryman est troisième. Entraîné par Marco Botti, Jakkalberry visera

logiquement le Dubai Sheema Classic (Gr1). L’an dernier, il s’était classé

troisième de Cirrus des Aigles (Even Top) dans cette épreuve, après s’être

emparé de la troisième place du Nad Al Sheba Trophy (Gr3). Après avoir fait ses

armes en Italie, Jakkalberry a été dirigé vers une carrière internationale.

Angleterre, Hongkong, Dubaï et aussi l’Australie. Il s’était fait remarquer en

fin d’année 2012 dans le Melbourne Cup (Gr1), étant le concurrent européen

signant la meilleure performance (troisième) dans l’épreuve.

LA

MEILLEURE PERFORMANCE DE REYNALDOTHEWIZARD

Vainqueur

du Mahab Al Shimaal (Gr3), en 2012, Krypton Factor (Kyllachy) n’a rien pu faire

contre Reynaldothewizard (Speightstown) dans l’édition 2013 de cette course. Ce

dernier, après avoir attendu, a lâché son adversaire dans les deux cents derniers

mètres. Entraîné aux Émirats Arabes Unis, Reynaldothewizard réussit là la

meilleure performance de sa carrière. En effet, jusqu’à maintenant, il ne

s’était illustré que dans les courses à conditions et handicaps. Néanmoins, il

aura beaucoup plus de mal à confirmer dans le Dubai Golden Shaheen (Gr1),

auquel le Mahab Al Shimaal prépare. Auteur d’une course sage, Krypton Factor a

convaincu et il essaiera de doubler la mise dans le Gr1 sur les 1.200m de la

Tapeta. Ancien Tricolore, Time Prisoner (Elusive Quality) a pris une honorable

quatrième place.

AFRICAN

STORY CONSERVE SA COURONNE DANS LE BURJ NAHAAR

En 2012,

African Dtory (Pivotal) s’était imposé par quatre longueurs dans le Burj Nahaar

(Gr3), course préparatoire au Godolphin Mile (Gr2). Sur cette performance, il

semble donc bien parti pour à nouveau s’imposer le soir du Dubai World Cup.

African Story réussit une belle performance, puisqu’il n’avait pas été revu en

piste depuis le mois de mai 2012. Il se classait alors sixième du Champion Mile

(Gr1), à Sha Tin. Son entraîneur avait décidé de lui donner du repos. À raison,

semble-t-il. L’autre belle performance de la course est celle de Capital

Attraction (Speightstown), qui se classe deuxième après avoir mené. Il finit

tout de même à plus de deux longueurs d’African Story, qui a facilement pris le

meilleur, à la corde, dans la ligne d’arrivée. Moonwalk in Paris (Oratorio)

restait sur un succès pour sa rentrée, dans les Firebreak Stakes (Gr3), sur la

Tapeta de Meydan. Il se contente aujourd’hui de la troisième place. Quelques

déceptions sont à noter, en revanche. Des progrès étaient attendus de la part

du lauréat du Prix Jean Prat (Gr1), Aesop’s Fables (Distorted Humor), qui

revenait sur le mile. Il ne finira pas dans les dix premiers. Il en va de même

pour Dullahan (Even the Score), troisième du Kentucky Derby (Gr1) en 2012. Il

n’avait pas été revu en piste depuis sa neuvième place dans le Breeders’ Cup

Turf (Gr1). La Tapeta pourrait justifier cette contre-performance. Déception

aussi avec le valeureux Barbecue Eddie (StormyAtlantic), qui ne finit pas non

plus dans les dix premiers. Il s’était montré irréprochable cette saison, avec

trois victoires et une place en quatre sorties. Mais il court depuis le mois de

novembre, le manque de fraîcheur peut commencer à se ressentir.

SAJJHAA

REUSSIT LA PASSE DE TROIS DANS LE JEBEL HATTA

On

attendait surtout les pensionnaires de Mike de Kock dans ce Jebel Hatta (Gr1),

préparatoire au Dubai Duty Free (Gr1). Mais c’est finalement un (ou plutôt une)

Godolphin, Sajjhaa (King’s Best), qui s’est imposée, permettant ainsi à Saeed

Bin Suroor de signer un coup de quatre dans cette réunion, et de remporter les

deux Grs1 pour pur-sang de la soirée. L’épreuve a été mené bon train par Master

of Hounds (Kingmambo), qui s’est vite détaché du reste du peloton. À distance,

City Style (City Zip) mène le peloton, avec la championne sud-africaine Igugu

(Galileo) dans son sillage. Ils se rapprochent dans le tournant final. Mais

Igugu ne parvient pas à accélérer dans la dernière ligne droite. Christophe

Soumillon et The Apache (Mogok), attentifs durant le parcours, viennent plutôt

à l’extérieur et prennent le meilleur. À la corde, Sajjhaa ne trouve pas le

passage. Lorsque l’ouverture se fait, elle jaillit et vient fondre sur The

Apache, qui devra finalement se contenter de la deuxième place. City Style est

troisième. Master of Hounds ne démérite pas en conservant la cinquième place.

Igugu déçoit en se classant sixième, mais elle n’était probablement pas encore

totalement prête. Sajjhaa, âgée de 6ans, participe à son premier Carnival de

Meydan. Gagnante de Gr3 en Italie, et de Listed en Angleterre (et placée de

Gr2), elle se plaît à Meydan, puisqu’elle signe un troisième succès consécutif

sur l’hippodrome. Elle avait en effet décroché les Cape Verdi Stakes (Gr2) pour

sa rentrée, puis s’était imposée dans les Balanchine Stakes (Gr2). L’autre

bonne note de la course est The Apache. La prestation d’Igugu n’est pas des

plus rassurantes, mais il y a encore trois semaines avant la grande réunion de

Meydan. Progrès attendus.

SHEA

SHEA SE RACHETE AVEC CHRISTOPHE SOUMILLON

Seulement

septième pour ses premiers pas à Meydan, dans un handicap, le Sud-Africain Shea

Shea (National Emblem) s’est complètement racheté dans le Meydan Sprint (L),

tremplin vers le Al Quoz Sprint (Gr1). Parti à sa main, Shea Shea a évolué en

dehors, le long de la lice des tribunes. À quatre cents mètres du but, Spirit

Quartz (Invincible Spirit) allait très facilement et paraissait en mesure de

jouer la gagne. Mais le protégé de Robert Cowell a légèrement plafonné à la

fin. À l’inverse, Shea Shea s’est allongé dans la phase finale, se détachant

très sûrement pour finir. Avec cette victoire, Shea Shea devient l’un des

favoris du Al Quoz Sprint. En Afrique du Sud, ce pensionnaire de Mike de Kock a

déjà enlevé deux Grs1.

SECRET

NUMBER S’AFFIRME EN VUE DE L’U.A.E. DERBY

Secret Number

(Raven’s Pass) était le concurrent le moins expérimenté au départ du Al

Bastakiya, une épreuve labellisée Listed, préparatoire à l’U.A.E. Derby (Gr2).

Il n’avait en effet couru qu’une fois, remportant son maiden sur la P.S.F. de

Kempton, au mois d’octobre. Mais il a su donner une bonne réplique à ses

adversaires, et ce malgré un mauvais départ. Après s’être rapproché à

l’extérieur dans le tournant final, Secret Number, piloté par Kieren Fallon, a

bien su accélérer une fois équilibré, venant attaquer Zahee (Dylan Thomas),

toujours pointé en bonne position à la corde, derrière le leader. Le partenaire

de Christophe Soumillon se classe donc deuxième, mais ne démérite pas pour

autant, puisqu’il rendait du poids à tous ses adversaires. Le régulier Snowboarder

(Raven’s Pass) est une nouvelle fois à l’arrivée, se classant troisième.

Deauville Prince (Holy Roman Emperor) déçoit. Il restait sur une deuxième place

à ce niveau de compétition, mais se contente ici de la septième place. Secret

Number pose donc ses jalons en vue de l’U.A.E. Derby, remporté en 2012 par

Daddy Long Legs (Scat Daddy). Il est par ailleurs engagé dans les 2.000 Guinées

(Gr1) de Newmarket. Il n’a toutefois jamais couru sur le gazon. Sa réussite sur

les P.S.F. n’est pas étonnante au vu de ses origines américaines : Secret

Number est par Raven’s Pass et Mysterial (Alleged). Cette dernière est une

excellente poulinière, car mère de Dubai Destination (Kingmambo) et de

Librettist (Danzig), deux chevaux de niveau Gr1, devenus étalons.