Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une "a" en attendant les groupes pour silas marner

Autres informations / 03.03.2013

Une "a" en attendant les groupes pour silas marner

Les chevaux de Gr1 French Fifteen (Turtle Bowl) et Méandre (Slickly) n’ont pas donné l’impression de peser bien lourd face à la domination totale de Silas Marner (Muhtathir) dans cette course A. Après un très bon parcours dans le sillage de l’animateur et leader de French Fifteen, Sea Fight (Smart Strike), Silas Marner a jailli très facilement peu après l’entrée de la ligne droite et la messe était dite. Pour sa grande rentrée, French Fifteen s’est très bien comporté, en s’emparant facilement de la deuxième place. En revanche, Méandre, cheval pressenti pour courir à Meydan à la fin du mois, n’a pris que la quatrième place, à distance. Au papier strict, cette performance, qui le place seulement une longueur devant Sea Fight, cheval en 29 de valeur, n’est pas très bonne. Méandre avait toutefois le désavantage, en plus de faire une rentrée, d’évoluer sur une distance (1.600m) qui n’est pas trop la sienne et, également, c’est plutôt un cheval d’été que de printemps et de rentrée. Troisième, Menardais (Canyon Creek) continue de montrer qu’il a de la qualité. Ce cheval, qui a encore peu d’expérience, prouve qu’il peut accrocher une Listed cette année.

A 6ANS, SILAS MARNER CONTINUE DE SE DEVOILER

Il est rare de voir des chevaux de 6ans être encore à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget. Cette exception s’explique par deux choses : Silas Marner est un cheval qui a eu des problèmes, d’où une absence de quasiment un an entre 2011 et 2012, et s’il a été conservé à l’entraînement, c’est aussi parce que c’est un cheval très estimé dans cette écurie et que l’on pense capable de réussir de grandes choses. Comme lors de ses deux dernières sorties, qui se sont soldées par des victoires dans des Listeds, Silas Marner était associé à Jean-Bernard Eyquem qui nous a raconté : « Depuis sa facile victoire dans la Listed de Craon, Silas Marner continue de passer les caps. Il a ensuite très facilement remporté le Prix Luthier à Deauville. 1.600m correspond à sa bonne distance. Quand il avait couru le Grand Prix de la Teste, sur 1.850m, nous nous étions aperçus que plus long que le mile c’était limite pour lui. Silas Marner a eu des soucis de pied, mais nous avons toujours pensé, à l’écurie, que c’était un très bon cheval. Avec l’âge, il continue de se bonifier. C’est encore un gamin, qui n’a que très peu couru. Cette victoire me fait vraiment plaisir, car, comme je venais de gagner deux fois avec lui, son entourage a insisté pour que je le remonte. C’est un super cadeau. » Silas Marner n’est pas engagé à Meydan. Il est donc probable qu’on le retrouve, dans un premier temps, dans les épreuves sur 1.600m à venir à Saint-Cloud. C’est ce qu’avait fait le tenant du titre de cette épreuve, Moonwalk in Paris (Oratorio), qui était également entraîné par Jean-Claude Rouget. RETOUR ENCOURAGEANT POUR FRENCH FIFTEEN

Dans le sillage de Silas Marner dans le parcours, French Fifteen a légèrement accusé le coup au moment de l’accélération, mais il s’est vite repris et s’est emparé très nettement de la deuxième place. Il n’avait plus été revu depuis le mois de juillet et le Prix Jean Prat (Gr1), où il s’était blessé après avoir mis le pied dans un trou. Nicolas Clément, entraîneur de French Fifteen, nous a dit après la course : « C’est une bonne rentrée après une longue absence. On l’a senti un peu rouillé, mais il est reparti. Il est seulement battu par un cheval à qui il devait rendre du poids. Et Silas Marner, qui est basé dans le Sud-Ouest, est sûrement un bon cheval. Nous verrons en fonction de la récupération de French Fifteen, et après en avoir parlé avec son propriétaire et son manager pour savoir si nous allons à Meydan ou pas. » Cette fois, French Fifteen était muni d’un nouveau petit gadget: une muserole croisée.

LA SOUCHE DE GRAPE TREE ROAD

Élevé dans l’Orne par Richard Philipps, Silas Marner est issu d’une bonne souche que l’élevage Lagardère avait récupérée, celle de Grape Tree Road (Caerleon), frère de la deuxième mère de Silas Marner et lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1) ancienne formule, sous les couleurs de Michael Tabor et l’entraînement d’André Fabre. Street Kendra (Kendor), sa mère, a produit trois pouliches qui se sont illustrées au niveau Listed, Sara Varas (Turtle Island), saronis (Poliglote) et Street Lightning (Best of the Bests). Street Opera (Sadler’s Wells), la deuxième mère, est à l’origine de Stretarez (Saumarez), un lauréat des Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), de Barbeville (Gr3) et des Ormonde Stakes (Gr3), et de Street Shaana (Darshaan), lauréate du Prix de Lutèce (Gr3) et troisième du Prix de Royallieu (Gr2). Enfin, Silas Marner a été racheté 75.000 € lors des dernières ventes de "l’Arc".