Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Very nice name, very nice job

Autres informations / 01.03.2013

Very nice name, very nice job

En

France, on avait laissé Very Nice Name (Whipper) sur sa troisième place dans le

gros handicap la veille de l'“Arc”  alors

qu’il était en valeur 42,5. Désormais à Doha, le cheval a fait du chemin et s’y

est fait sa réputation. Il y est invaincu en cinq sorties et peut être

considéré comme le meilleur pur-sang entraîné au Qatar. Dans le HH The Emir

Trophy -Thoroughbreds (Gr1 local), il a assumé ce statut et c’est très

nettement qu’il s’est imposé, Olivier Peslier, son jockey, montant une très

belle course. Parmi les derniers pour passer devant les tribunes, il s’est

progressivement fait ramener durant le parcours et, dans le tournant final, il

s’est finalement retrouvé en quatrième position, à portée de fusil, prêt à attaquer.

Le cheval a été amené au top pour cette course par son entourage. Au rond de

présentation, il tirait l’argent de la poche (qu’on ne pouvait pas jouer sur

lui, car les paris sont interdits au Qatar). Après ce succès, Alban de Mieulle,

son entraîneur, nous a dit : « Very Nice Name est un cheval qui ne cesse de

progresser. Cet hiver, à chaque course, alors qu’on allongeait toujours la

distance, il ne cessait de montrer du mieux. Il est arrivé au Qatar au mois

d’octobre. Si nous sommes invités, nous aimerions courir avec lui le Dubai

Sheema Classic (Gr1), à Meydan. » Ce qui est amusant dans cette victoire de

Very Nice Name, c’est que son premier entraîneur, Freddy Head, était présent au

Qatar jeudi,  comme Nicolas Clément, qui

a entraîné la mère de Very Nice Name, Namona (Halling). Very Nice Name a été

acheté yearling en France, octobre 2010, à Deauville, par Umm Qarn Farm. C’est

un "FR" qui a été élevé par M. Boucret. Son père, Whipper, étalon au

haras du Mézeray, connaît une nouvelle distinction internationale après le

succès de Wizz Kid dans le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). Dans cette même

épreuve était présente Rjwa (Muhtathir), troisième du Prix de Diane-Longines

(Gr1) quand elle était entraînée par François Rohaut. Elle est désormais sous la

responsabilité de Mohammed Hamad Al Attiya et n’a pu terminer que neuvième.

Mais, pour une femelle de 4ans, effectuer une rentrée à cette époque de l’année

reste délicat.