Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

War correspondent comme ses grands freres

Autres informations / 02.03.2013

War correspondent comme ses grands freres

War Correspondent (War Front) est né pour réussir sur les surfaces fibrées, et comme pour ses frères, Jean-Claude Rouget a privilégié pour lui des premiers pas sur la P.S.F. de Deauville. Le poulain a répondu à ses attentes, puisque, après avoir galopé à flanc de peloton, en cinquième ou sixième position, il a pris le meilleur à quatre cents mètres du but et a ensuite résisté au retour d’Efteos (Teofilo). Ce dernier a "fait un truc", car il s’est beaucoup battu avec la main de son jockey en début de parcours. Généralement, quand un poulain tire comme cela, il est asphyxié au moment où il faut accélérer. Efteos, lui, a donné un vrai coup de reins pour tenter d’aller chercher War Correspondent. S’il se montre plus posé, il va rapidement ouvrir son palmarès, surtout qu’il a vraiment une action plaisante pour finir. War Correspondent, lui, a surpris agréablement Jean-Claude Rouget, aussi représenté par Kilimandjaro (Elusive City), qui n’a pas compris grand chose au film : « War Correspondent fait même mieux que ce à quoi je m’attendais, car il n’était pas vraiment prêt. Comme il n’a pas des aplombs parfaits, je ne l’ai pas débuté à 2ans et lui ai laissé le temps de faire sa croissance. Il sera encore mieux dans les mois qui viennent… Il est un peu moins massif que ses frères, qui étaient vraiment très grands et forts, et donc pas très simples à entraîner. Je préfère son modèle à lui. Quant à Kilimandjaro, il ne faut pas le condamner sur cette sortie. Le matin, il travaillait aussi bien, voire mieux, que le gagnant. Il n’a pas compris ce qu’on lui demandait. »

LE FRERE DE DECLARATION OF WAR

Élevé par son propriétaire, Joseph Allen, War Correspondent est le sixième produit de Tempo West (Rahy), et le cinquième à avoir gagné sur la P.S.F. de Deauville. Tempo West a remporté trois courses aux États-Unis, avant de devenir une très bonne poulinière. Elle est la mère de War Power (Pulpit), un cheval déjà entraîné par Jean-Claude Rouget, qui a gagné une "B" sur le sable de Deauville. En sept courses, War Power en a remporté trois et s’est classée cinquième d’une Listed à Chantilly. Tempo West a aussi produit Vertiformer (Dynaformer), lauréat d’une B à Deauville sur le sable avant d’enlever le Grand Prix du Lion-d’Angers (L) et de retourner aux États-Unis. Elle a ensuite donné War Pact (War Front), également exporté aux États-Unis après avoir pris la deuxième place du Prix de Suresnes (L), et Declaration of War (War Front), lauréat de ses deux premières sorties en France, puis exporté outre-Manche où il a remporté les Diamond Stakes (Gr3). Tempo (Gone West), la deuxième mère, est à l’origine de Geefour (Dixie Union), qui s’est classée troisième d’une Listed aux États-Unis. Pour retrouver du caractère gras, il faut remonter à la troisième mère, Terpsichorist (Nijinsky), qui s’est imposée au niveau Gr2, Gr3 et Listed outre-Atlantique, avant de devenir la mère de Marry Me Do (Blushing Groom), une double lauréate de Listed.