à la une du financial times

Autres informations / 25.04.2013

à la une du financial times

L’affaire

Godolphin a eu un écho sans pareil en Grande-Bretagne. Elle est considérée

comme le plus gros scandale de doping ayant jamais touché les courses

anglaises. Mercredi, le Financial Times a même publié en première page une

photo de Certify, sous la selle de Mickaël Barzalona, avec ce titre : «

L’incertitude des courses. Le sport tremble après que l’entraîneur a admis

avoir dopé des chevaux appartement à l’émir de Dubaï. » Le journal ne s’est pas

privé non plus de souligner que ce n’est pas la première histoire de dopage qui

touche les dirigeants de Dubaï. Il a été rappelé qu’en 2009, la Fédération

équestre internationale, présidée par l'épouse du Cheikh Mohammed Al Maktoum,

la princesse Haya de Jordanie, avait suspendu six mois le Cheikh Mohammed pour

un contrôle positif sur l’un de ses chevaux d’endurance. L’entraîneur desdits

chevaux, Abdullah bin Huzaim, avait alors admis avoir administré des substances

prohibés sans en avoir averti son patron. Cette année, le fils du Cheikh

Mohammed, Cheikh Hamdan bin Mohammed Al Maktoum, a lui aussi écopé d’une

suspension de la FEI. L’un de ses chevaux d’endurance avait été contrôlé

positif au stanozolol. Le Prince l’avait expliqué par une compétition intense

entre les grooms de l’écurie.