Auteuil, prix jean granel (l) : lord prestige poursuit sa route vers l’elite

Autres informations / 22.04.2013

Auteuil, prix jean granel (l) : lord prestige poursuit sa route vers l’elite

Pour son

retour en piste et ses débuts sous l’entraînement de Marcel Rolland, Lord

Prestige (Kapgarde) s’était imposé de façon prometteuse. Il avait ensuite déçu,

terminant décevant quatrième du Prix Hubert d’Aillières (L). Marcel Rolland

nous avait alors expliqué que le terrain lourd ne lui avait pas plu et qu’il

serait mieux sur une piste moins collante. Ce fut le cas ce dimanche. Lord

Prestige s’est imposé avec assurance dans le Prix Jean Granel (L), devant

saindor (Saint des Saints), plaisant deuxième pour sa rentrée. Saindor, comme à

son habitude, a pris le train à son compte. Il a imprimé un rythme sélectif à

l’épreuve, se détachant rapidement. Lord Prestige a été le seul à le suivre. Le

peloton était ensuite mené par Overlord (Saint des Saints). Libaute (High

Yield), mal partie, a rattrapé progressivement son retard. Entre les deux

dernières haies, Lord Prestige est venu attaquer Saindor. Sur le plat, il a

clairement fait la différence, s’imposant par neuf longueurs. Saindor a

conservé sûrement la deuxième place. Libaute s’est classée troisième, tandis

que tidara Angel (Oratorio) a tracé une très belle fin de course pour venir

prendre la quatrième place.

LORD

PRESTIGE, MEILLEUR SUR CE TERRAIN

Avec ce

succès, Lord Prestige remet les pendules à l’heure. À l’aise sur la piste jugée

très souple, il a bien sauté et bien progressé dans le parcours. Marcel Rolland

nous a déclaré : « Il est clair que Lord Prestige est meilleur en bon terrain :

il a meilleure action sur ce type de sol. Il ne galopait pas comme les autres

jours. Il avait bien travaillé, et il a pu avoir Saindor en point de mire. Il

va aller avec les bons maintenant. » La mission risque donc de se compliquer

dans les prochaines semaines pour Lord Prestige. Ce sera un nouveau test.

Marcel Rolland est également troisième avec Libaute. Il nous a déclaré « Elle a

marqué un temps d’arrêt au départ et, ensuite, son jockey a monté la course

pour elle. Si je peux lui éviter les meilleurs, ce serait mieux. » Le succès de

Lord Prestige est aussi dû, en grande partie, à la monte de David Cottin. Le

jockey a pris la bonne décision en pistant l’animateur, ne le laissant pas

filer. Le jockey a expliqué : « Lorsque l’on a de bons chevaux comme lui, il

faut suivre le rythme : attendre est inutile. Là, j'ai préféré prendre le

risque de suivre Saindor. En fin de parcours, c’était mieux d’avoir la lice

extérieure. Il est plus à son avantage en bon terrain. Après cette victoire,

j'ai une pensée pour Régis [Schmidlin, jockey habituel de Lord Prestige, ndlr]

qui a une fracture au coude. Cette course est pour lui, car il a fait le boulot

le matin. »

UN DEBUT

DE CARRIERE CHEZ SON PROPRIETAIRE-ELEVEUR

Lord

Prestige était auparavant entraîné par son propriétaire, Christophe Sorignet,

qui en est aussi l’éleveur. Il s'était déjà illustré à plusieurs reprises sur

les obstacles parisiens, dans des courses à conditions comme dans des gros

handicaps, mais Christophe Sorignet a jugé plus sage de le confier à Marcel

Rolland pour cette nouvelle saison. Il nous avait expliqué : « Je suis "permis

d'entraîner", installé dans le Limousin. Je suis aussi éleveur, puisque

j’ai trois poulinières, et j’ai travaillé pendant dix ans chez Guillaume

Macaire comme garçon de voyage. Jusque-là, j’avais réussi à ne pas trop mal me

débrouiller avec Lord Prestige. On avait notamment gagné au niveau Quinté. Mais

je n’ai pas de gros moyens pour entraîner, juste une petite piste. En fin

d’année 2012, j’ai senti qu’il me tournait autour. Et comme c’est un cheval qui

voyage mal, il était mieux de le mettre à Paris. Je pense qu’il pourrait aller

en steeple, étant donné qu’il a un gros abattage.»

SAINDOR

REALISE UNE EXCELLENTE RENTREE

Pour la

première fois depuis qu’il a rejoint l’entraînement de Tom George, Saindor doit

s’avouer vaincu. Il ne démérite pas pour autant, après avoir animé l’épreuve à

un bon rythme. Son jockey, Paddy Brennan, connaît bien les courses françaises

et salue la monte de David Cottin. « Les jockeys français sont bien connus avec

ce genre de tactique. Lord Prestige a bénéficié d’un excellent parcours en me

pistant. » Contrairement à Lord Prestige, Saindor effectuait une rentrée. Il

n’avait pas été revu en piste depuis l’automne 2012. Cela rehausse davantage sa

performance. Paddy Brennan ajoute : « Il n’avait pas couru depuis six mois.

C’est une très bonne rentrée. La prochaine fois, nous le battrons! »

EXCELLENTE

RENTREE DE TIDARA ANGEL

Tidara

Angel n’avait pas été revue en piste depuis le mois de novembre 2012. Cette

gagnante du Prix Alain du Breil (Gr1) se classe excellente quatrième. Attentiste,

elle n’a pas pu revoir les deux premiers, mais trace une fin de course

remarquée. David Windrif, son entraîneur, est très satisfait de cette rentrée.

« Je suis très content. C’est un excellent retour en piste : elle est la seule

à vraiment bien finir. Il est vrai que la course a été un peu décousue : mais

ce n’était pas à elle de faire le boulot. » La championne devrait désormais

être revue au plus haut niveau, comme nous l’a confirmé son entraîneur : « Elle

devrait être à l’heure pour le Gr1. » Le Gr1 : la Grande Course de Haies

d’Auteuil.

LE

MEILLEUR PRODUIT DE PRESTIGE GIRL

Par le

top étalon Kapgarde, Lord Prestige est le troisième produit issu de Prestige

Girl (Prestigieux). La mère de cette dernière, sofaifa (Easter Sun), était une

élève de la Marquise de Moratalla. Prestige Girl a couru pendant cinq ans,

comptant quarante-neuf sorties pour trois victoires et trente places. Lord

Prestige est son meilleur produit. Lord Prestige est un élève de Christophe

Sorignet, qui en est le propriétaire et l’a entraîné jusqu’à ce printemps. Le

propriétaire-éleveur avait décidé de placer son protégé chez Marcel Rolland,

pensant que ce dernier serait à même d’en tirer la quintessence. Bien lui en a

fait !