Breeze up osarus : tous les espoirs sont permisbreeze up osarus : tous les espoirs sont permis

Autres informations / 30.04.2013

Breeze up osarus : tous les espoirs sont permisbreeze up osarus : tous les espoirs sont permis

L’équipe

d’Osarus est sur le pont à vingt-quatre heures du coup d’envoi de la deuxième

édition de sa breeze up, à Pornichet. Emmanuel Viaud, représentant de la jeune

agence qui s’est alliée l’an dernier avec Tattersalls, est raisonnablement

serein avant la vente.

JDG . –

L’AN DERNIER, LE CATALOGUE DU BREEZE UP ETAIT RESTREINT. PEUT-ON DIRE QUE CETTE

PREMIERE EDITION AVAIT VALEUR DE TEST ?

Emmanuel

Viaud. – Nous n’avions en effet que 38 poulains présentés. Mais malgré ce

nombre limité, cette vente a sorti de bons lauréats, comme Plaine Monceau,

l’une des bonnes pouliches du Sud-Est, Vilna, qui gagne bien sa vie, et Zayev,

qui devrait confirmer cette année ce qu’il a montré en fin d’année de 2ans. Et

surtout, beaucoup de professionnels qui ne présentaient pas de poulains

s’étaient déplacés ou avaient suivi cette vente pour prendre la température.

Cette année, ils ont répondu présent, ce qui nous a permis de visiter environ

200 poulains et d’en sélectionner un peu plus de 80. L’an dernier, les

résultats avaient dépassé nos espérances, avec un prix moyen de 12.000 euros.

Vu la progression de la qualité du catalogue cette année, je suis

raisonnablement confiant.

QUE

FAUT-IL RETENIR DU CATALOGUE 2013 ?

En plus

des vendeurs qui nous ont fait confiance l’an dernier et qui maintiennent cette

confiance, comme le haras de Saint-Arnoult qui avait vendu le top price et qui

présente cette année neuf poulains, tous les grands spécialistes des breeze up

en France ont répondu présent. Je pense à des structures comme le haras de

Saubouas, the Channel Consignment, ou l’Écurie Prévost-Baratte. Les

professionnels de l’Ouest, très concernés par cette vente depuis sa création,

seront également bien représentés, comme Freddy Lemercier (Écuries des Fées),

l’Écurie des Noés, Sévérine Quéré, le haras du Chêne, ou encore Vincent Le Roy.

Du côté des acheteurs, des professionnels reconnus des quatre coins de la

France ont annoncé leur venue.

EN QUOI

VOTRE ALLIANCE AVEC TATTERSALLS VOUS A-TELLE AIDES DANS CETTE VENTE ?

La

garantie de paiement que nous offrons aux vendeurs depuis notre alliance avec

Tattersalls est un plus considérable, qui nous a permis d’améliorer nettement

la qualité du catalogue. Ainsi, 22 poulains sont issus d’une mère black type ou

ayant produit un black type. Le réseau de Tattersalls nous aide aussi à nous

faire connaître en dehors de nos frontières. Par exemple, un courtier comme

Richard Brown doit venir et j’espère que cela aura un effet boulet de neige

dans les années à venir. John O’Kelly, l’un des commissaires priseurs européens

les plus reconnus, va venir pour la première fois à la tribune. C’est également

très important. Les équipes de Tattersalls se déplacent et je pense qu’ils

seront séduits par le site de Pornichet qui est particulièrement bien adapté à

ce genre de ventes. Notamment le fait que les poulains effectuent leur canter

sur une P.S.F., une piste moins difficile pour les poulains que ne peut l’être

celle de Newmarket. Cela correspond bien à la façon française de préparer les

2ans, sans être trop dur avec eux.