Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Mwangaza rectifie le tir en changeant d’hippodrome

Autres informations / 20.04.2013

Mwangaza rectifie le tir en changeant d’hippodrome

Parmi les favorites du Prix Auricula à Auteuil, Mwangaza (Martaline) avait déçu, étant finalement arrêtée. Engagée à Enghien, sur un tracé moins dur et une piste plus ferme, elle a ouvert son compteur "victoires" dans le Prix de Menton. Installée en troisième position, dans le sillage des animatrices Altesse Lescribaa (Kaldounévées) et Gwennilis Kerbarh (Smadoun), Mwangaza a galopé avec des ressources durant le parcours. Tout en prenant son temps pour sauter, elle n’a pas perdu de terrain sur le plat. Dans le tournant final, elle a aussi eu de la chance, en étant dans le groupe de tête. En effet, Athéna des Bieffes (Le Fou) a chuté dans le tournant final, entraînant Riva Jelois (Blackdoun) dans sa mésaventure. Altesse Lescribaa est alors repartie facilement et, entre les deux dernières haies, elle a fait illusion pour la victoire. Mwangaza a plongé à la corde, revenant à sa hauteur pour la dominer nettement. Ce qui est amusant avec Mwangaza, c’est qu’elle galope du genou, mais qu’elle semble meilleure sur des terrains juste très souples. « Lorsqu’elle avait débuté à Auteuil, elle s’était montrée prudente, nous a dit Jacques Ricou, jockey de Mwangaza. De plus, elle avait peiné sur un terrain profond. Elle le fait proprement et réalise la course que l’on pensait. C’est une pouliche qui a une bonne qualité de plat. Elle saute encore un peu fort et le fait sur sa classe. Elle a besoin de s’endurcir et de se faire en jument d’obstacle. » Altesse Lescribaa a répété ses deux premières courses, soldées par deux deuxièmes places. Son entourage était ravi de sa performance (2e) et elle pourrait maintenant tenter sa chance à Auteuil, un hippodrome où elle devra gérer son allant. Australia sport (Ultimately Lucky) a terminé troisième, comme lors de sa précédente sortie. Mais elle finit à huit longueurs des deux premières.

LAUREATE A ENGHIEN, COMME SA MERE

Coélevée par son entraîneur Jehan Bertran de Balanda, Mwangaza est une fille de Martaline, désormais jeune étalon confirmé sur les obstacles. Saloria (Ecologist), mère de Mwangaza, a remporté le Prix Voilier à Enghien, déjà sous l’entraînement "Balanda". Au haras, Saloria a donné Filitheyo (Robin des Prés), vainqueur de deux courses à Auteuil, mais au niveau des "réclamers", et Sawa Sawa (Martaline), gagnante d’une course.