Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Pafadas a du s’employer

Autres informations / 11.04.2013

Pafadas a du s’employer

Lors de ses débuts victorieux à l'obstacle, dans le Prix Auricula, Pafadas (Martaline) avait laissé sa dauphine, Secret Falls (Falco), à douze longueurs, et My Alco (Dom Alco), quatrième, à trente-six longueurs. Dans le Prix Champoreau, sur un terrain moins lourd, Pafadas a dû travailler pour aller chercher Secret Falls et la battre sûrement. My Alco a terminé troisième, gagnant un rang par rapport au Prix Auricula, une course dont le cru 2013 est de bon aloi. Cependant, les écarts se sont resserrés et ces trois pouliches ont fini en "seulement" douze longueurs. L’allure a été imprimée par My Alco, généreuse, comme lors de ses premiers pas. Elle a mené détachée, tout en se montrant fautive à l’avant-dernière haie de la ligne d’en face. Mais elle a été rejointe entre les deux dernières haies par Secret Falls et Pafadas qui la suivaient. Secret Falls a alors pris la tête, faisant longtemps illusion, avant que Pafadas ne revienne la dominer au courage. « Elle s'est montrée très courageuse pour aller chercher la pouliche de Guy Cherel, a confirmé David Cottin, jockey de Pafadas. Certes, en dernier lieu, elle avait vaincu avec la manière, mais peut-être avait-elle puisé plus généreusement dans ses réserves que nous le pensions. Le terrain aujourd'hui était également différent… Quoi qu'il en soit, c'est une très bonne jument, maniable et dont les aptitudes lui permettent d'être économe de ses forces en sautant, ce qui est important pour les 3ans. »

MARTALINE ET UNE MERE PAR TURGEON

Pafadas possède de belles origines pour l'obstacle. Son père est Martaline, et sa mère, Winkle, est une fille de Turgeon. Winkle a été achetée 28.000 euros aux ventes Arqana en février 2007. Elle a été présentée à nouveau sur le ring, toujours pour Arqana, aux ventes d'élevage de décembre 2009. Elle était à ce moment pleine de Martaline et donnera donc naissance, quelques semaines plus tard, à Pafadas. La pouliche s'annonce comme le produit le plus prometteur de sa mère, pour le moment.