Preparatoires a la journee du "grand steeple" : bel la vie, la certitude du jour

Autres informations / 27.04.2013

Preparatoires a la journee du "grand steeple" : bel la vie, la certitude du jour

Auteuil

tenait sa plus belle réunion préparatoire au "Grand Steeple" samedi.

Une revue d’effectif de chaque catégorie de sauteurs était proposée. À l’issue

de la réunion, plusieurs sentiments se mêlaient. Une certitude d’abord : Bel la

Vie (Lavirco). Le pensionnaire de Guillaume Macaire s’est montré impérial dans

le Prix Ingré (Gr3). Il a remporté auparavant le Prix Troytown (Gr3) et n’a pas

puisé dans ses réserves pour gagner samedi. À trois semaines du "Grand

Steeple", s’il fallait désigner un cheval sûr de finir dans les trois

premiers de la course, c’est le nom de Bel la Vie qui viendrait en premier à

l’esprit. Parmi ses suivants immédiats, dans le Gr2, la décision se jouera en

fonction du le 19 mai. Favori du Prix Ingré, Lagunak (Mansonnien) a tracé une

ligne droite propre, sur une piste raffermie. Sa cinquième place est correcte,

mais un peu décevante par rapport à ce que l’on attendait. Meilleur en terrain

lourd, Lagunak a de la tenue à revendre et il peut aussi envisager la victoire

dans le "Grand Steeple". Le champion Mid Dancer (Midyan) n’avait pas

une grande action et il a terminé sixième. Lui aussi sera mieux sur une plus

longue distance. Du côté des hurdlers d’âge, dans le Prix Léon Rambaud (Gr2),

c’est l’interrogation qui prédomine. Gémix (Carlotamix) a remporté sa deuxième

course de Groupe dans le Prix Léon Rambaud, après son succès dans le Prix

Hypothèse (Gr3). Désormais plus posé, il n’en demeure pas moins qu’il faudra

tenir 5.100m pour aller au bout de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1).

C’est le point d’interrogation concernant ce champion. Chez les 4ans, Le Grand

Lucé (Dream Well) est revenu en forme pour décrocher la victoire dans le Prix

Amadou (Gr2). Depuis le début de la saison, il y a eu un vainqueur différent en

trois préparatoires au Prix Alain du Breil (Gr1). De ces trois lauréats, c’est

Le Grand Lucé qui a été le plus convaincant. Dans le Prix Jean Stern (Gr2),

Victoire des Borde (Antarctique) a réussi un coup en allant devant. Elle a

ainsi confirmé son retour en forme. Dans le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), elle

peut refaire un nouveau coup sur du bon terrain. Pour l’avenir, il faut retenir

Vanilla Crush (Martaline), deuxième samedi, mais qui, en terrain lourd, peut

prendre sa revanche. Si ce n’est dans le "Ferdinand Dufaure", ce sera

dans le Prix Maurice Gillois (Gr1).