Princesse fiona saisit sa chance

Autres informations / 12.04.2013

Princesse fiona saisit sa chance

Deux fois deuxième à Longchamp à 2ans, à chaque reprise en terrain lourd, Princesse Fiona (Malinas) effectuait sa rentrée dans un cadre qui lui avait réussi et elle en a profité pour ouvrir son palmarès. Son partenaire, Ioritz Mendizabal, a décidé de prendre le train à son compte quand Princesse Fiona a commencé à se montrer un peu brillante. Une bonne initiative et Princesse Fiona n’a finalement pas été réellement inquiétée dans la phase finale. En léger retrait, Radiation (Anabaa), tout de suite bien placée, s’est bien comportée pour prendre la deuxième place devant Plumba (Anabaa). Cette dernière, huitième en débutant dans le même lot que Princesse Fiona, accuse de nets progrès. Princesse Fiona est entraînée par Jean-Paul Gallorini, qui avait "sauvé" sa quatrième mère, néoménie. Comme tous les éléments de sa famille, Princesse Fiona remercie à sa façon l’entraîneur, qui a raconté : « Princesse Fiona avait bien couru deux fois, ici, à 2ans. Pour sa troisième sortie, à Saint-Cloud, cela s’était mal passé. Elle avait suivi la favorite, mais ce n’était pas la bonne roue et le temps de se réveiller, c’était trop tard ! Son jockey l’a montée de manière intelligente, la laissant aller à sa main. Elle était prête à effectuer sa rentrée, mais garde encore de la marge. Elle a bien couru en terrain lourd, reste à savoir comment elle se comportera en bon terrain. » Princesse Fiona est engagée dans le Prix de Diane-Longines (Gr1). Il y a deux ans, Jean-Paul Gallorini avait la responsabilité du 3ans Prince Pretender (Great Pretender), le grand frère de Princesse Fiona. Prince Pretender avait un peu de qualité en plat – un peu moins que Princesse Fiona toutefois – et il avait couru le Prix du Jockey Club (Gr1). On peut imaginer un avenir similaire à sa petite soeur.

UN PEDIGREE ORIENTE OBSTACLE QUI GALOPE

Princesse Fiona a été élevée par Pascal Noue, qui a acheté Princesse Turgeon (Turgeon) pour une bouchée de pain. Vraiment quelconque physiquement, Princesse Turgeon n’a pas couru. Pourtant, elle produit très bien. Elle a donné naissance à Prince Pretender, placé dans de bonnes courses à conditions en plat et gagnant du Prix Finot (L) à Auteuil, et à Princesse Kap (Kapgarde), gagnante des Prix Morgex et Bournosienne (Grs3) à Auteuil. Princesse Fiona est le quatrième produit de Princesse Turgeon qui a ensuite une femelle de 2ans par Kapgarde et Jean-Paul Gallorini connaît bien cette famille et a expliqué : « Il faut féliciter l’éleveur de Princesse Fiona, Pascal Noue. Il a acquis Princesse Turgeon alors qu’elle est toute petite. J’ai eu des produits de cette poulinière et ils sont tous bons. Cette famille remonte à Néoménie, que j’ai sauvée de la boucherie. Comme quoi, il faut toujours donner une chance aux chevaux. » Néoménie est la quatrième mère de Princesse Fiona et elle est à l’origine de chevaux comme Newness, Nickname ou encore no Risk at All qui sont tous bien connus.