Prix amadou (gr2) : le grand luce entame la reconquete de son trone

Autres informations / 27.04.2013

Prix amadou (gr2) : le grand luce entame la reconquete de son trone

Au

printemps de ses 3ans, Le Grand Lucé (Dream Well) était le meilleur hurdler de

sa promotion. Il avait d’ailleurs remporté le Prix Aguado (L), la plus belle

course pour les poulains de 3ans sur les "balais". Ensuite, son

automne ne s’est pas passé comme prévu et il a dû faire l’impasse sur le Prix

Cambacérès (Gr1), après avoir connu un contretemps. Ce printemps, il a

l’occasion de remettre les pendules à l’heure et prouver qu’il est bien le

meilleur hurdler de 4ans. Pour cela, il faudra être à l’heure dans le Prix

Alain du Breil (Gr1). Mais tout est en bonne voie pour le pensionnaire de

Jean-Paul Gallorini. En effet, Le Grand Lucé monte en puissance au fil des

semaines, comme l’a montré son succès dans le Prix Amadou (Gr2). Après une

probante rentrée dans le Prix de Pépinvast (Gr3), soldée par une quatrième

place, Le Grand Lucé a affiché des progrès ce samedi. Il a pris la direction

des opérations dans la diagonale, développant une belle action. Dès lors, il

n’a plus quitté la tête. Dans la ligne droite, les attaques ont fusé, une fois

la dernière haie franchie. Mais Le Grand Lucé a accéléré dans les cent derniers

mètres, se détachant aisément. « Nous avons toujours estimé Le Grand Lucé, il avait

d’ailleurs remporté le Prix Wild Monarch, nous a rappelé Jean-Paul Gallorini.

Il a été bien préparé et, ainsi, il a moins consommé en course. Nathalie

[Desoutter, jockey de Le Grand Lucé, ndlr] l’a très bien monté. » Il reste

encore le Prix Questarabad (Gr3) avant le Prix Alain du Breil. Jusqu’à

maintenant, nous avons eu trois lauréats différents en trois préparatoires.

Saint Firmin (Saint des Saints) a enlevé le Prix d’Indy (Gr3) sur sa forme.

Voiladenuo (Network) a affiché de sérieux progrès pour décrocher le Prix de

Pépinvast. Et c’est maintenant au tour de Le Grand Lucé de s’illustrer. Ce

dernier est certainement le 4ans le plus convaincant en vue de la Grande Course

de Haies de sa génération.

MAGHERO

OUBLIE SES MALHEURS AVEC UNE BELLE LIGNE DROITE

Tombé

dans le Prix Virelan, dimanche dernier, alors qu’il venait avec des ressources,

Maghero (Poliglote) remettait le couvert samedi. Il a eu un bon parcours

d’attente, avant de venir finir plaisamment à la deuxième place, ne faisant que

regagner du terrain. Entraîneur de Maghero, Philippe Peltier nous a dit : «

C'est très bien ce qu'il fait à six jours d'intervalle... Au départ, le

programme était de courir le Prix de Virelan puis le Prix Questarabad, mais je

n'ai pas voulu le laisser sur une chute. Cette fois, il n'a fait qu'une petite

faute en face. C'est un cheval qu'il faut connaître, mais quand Jacques [Ricou,

son jockey] le connaîtra mieux, ça ira très bien. Il m'a d'ailleurs dit qu'il

avait fini avec du gaz. Nous allons le monter de la même façon dans le Prix

Questarabad, et il devrait être au top pour le Gr1. »

WANABA

EXCELLENT TROISIEME POUR UNE PREMIERE DANS LES GROUPES

Révélé

cet hiver à Cagnes, où il a conclu deuxième du Prix André Masséna (L), Wanaba

(Anabaa) n’a fait que progresser ce printemps. Il restait sur un succès de gros

handicap et cette catégorie, en début d’année, est vraiment l’antichambre des

Groupes. Il n’y a donc rien de surprenant à sa troisième place de dans ce Gr3.

Après avoir galopé parmi les premiers, il a été courageux pour conserver une

place. Mentor de Wanaba, Patricia Butel nous a confié : « Pour son premier

essai dans les Groupes, je suis ravie. La course n'a pas été assez rythmée pour

lui, et entre les deux dernières haies, j'ai cru qu'il allait être sixième.

Mais il a une vraie classe de plat et il a bien fini. Le terrain était plus

collant qu'en dernier lieu, ce qui explique ses petites fautes. Je pense qu'il

est mieux sur une piste rapide. Pour le Prix Questarabad,  nous aviserons. C'est lui qui nous dictera

son programme. » La quatrième place est revenue à Voiladenuo, qui a tracé une

ligne droite plaisante, concluant devant Saint Firmin.

LA

FAMILLE DE HONORIFIQUE

élevé

par l’écurie Maulepaire, Le Grand Lucé est le fils de Réaction Rapide (Bering),

une jument qui a gagné deux courses et s’est placée à onze reprises en dix-sept

sorties. Il est le frère de Tramuntana (Medaaly), lauréat de trois sorties,

uniquement en plat. Il est également le neveu d’Honorifique (Highest Honor),

gagnante de Gr3 à Milan. Il appartient à la famille de Valanjou (Pampabird),

vainqueur de Gr2, et de Rouvignac (African Song), double gagnant de Listeds en

France.