Prix amadou (gr2) : progres attendus pour le grand luce

Autres informations / 26.04.2013

Prix amadou (gr2) : progres attendus pour le grand luce

Après le

Prix de Pépinvast (Gr3), avant les Prix de Longchamp (Gr2) et surtout Alain du

Breil (Gr1), les 4ans se donnent à nouveau rendez-vous sur les haies. Cette

édition 2013 du Prix Amadou (Gr2) est placée sous deux signes : confirmation

pour certains, progrès pour d’autres.

LE GRAND

LUCE APRES UNE BONNE RENTREE

Quatrième

du Prix de Pépinvast, Le Grand Lucé (Dream Well) signait alors une bonne course

de rentrée. Jean-Paul Gallorini nous avait confirmé que son pensionnaire

n’était pas à 100 % et pourtant, il ne finissait pas si loin que cela du

gagnant Voiladenuo (Network). Des progrès sont attendus de la part de Le Grand

Lucé. Au printemps 2012, il était le leader de la génération des 3ans sur les

haies, avant d’être détrôné à l’automne par Extrême Cara (Hurricane Cat). Or,

ce dernier n’a pas encore effectué sa réapparition. Il y a une place à prendre…

VOILADENUO

ET CARILO : REVANCHE A PRENDRE

Voiladenuo

a remporté le Prix de Pépinvast au terme d’une belle lutte avec Carilo (Dubai

Destination). Pensionnaire de Guy Denuault, Voiladenuo restait alors sur une

victoire dans un gros handicap et passait avec succès à la vitesse supérieure.

Son entourage aurait alors pu parler d'une participation au Prix Alain du Breil.

Cela n'a pas encore été le cas. Plutôt, suite à ce premier succès de Groupe, il

a décidé de le faire courir une seconde fois à ce niveau de compétition, dans

le Prix Amadou, qui peut bien être un objectif en soi pour ce valeureux petit

cheval. Il retrouve sur son chemin un certain Carilo, décrit par son

entraîneur, Carlos Lerner, comme en constant progrès. Carilo aurait pu

s’imposer dans le Prix de Pépinvast, mais il s’est retrouvé trop tôt en tête.

Cette fois, il ne rend pas de poids à Voiladenuo et porte même un kilo de

moins. Ce n’est pas énorme, mais les deux chevaux, sur leur dernière sortie,

ont montré une valeur proche. C’est un petit plus. Avec un bon parcours, Carilo

est en mesure de prendre sa revanche.

MAGHERO,

A NE PAS CONDAMNER

Tombé en

dernier lieu alors qu’il allait bien, Maghero (Poliglote) n’est pas à

condamner. Il n’a pas encore réussi à s’affirmer à un tel niveau de

compétition, mais ne manque pas de moyens. Il faut savoir que le pensionnaire

de Philippe Peltier n’a pas été blessé lors de sa chute, qu'il est en forme et

vise le Prix Alain du Breil. Quant à Saint Firmin (Saint des Saints), il vient

de se classer troisième du Prix de Pépinvast. Le protégé de Robert Collet

aurait peut-être préféré trouver un terrain plus lourd. Mais le podium est à sa

portée.