Prix caravelle (b) : vorda dans les pas

Autres informations / 30.04.2013

Prix caravelle (b) : vorda dans les pas

DE SHOW

GORB

Débuter

en compétition face à des concurrents ayant déjà couru n'est jamais facile,

même lorsqu'une décharge est accordée aux inédits. Vorda (Orpen) a réussi sa

mission avec brio. Elle laisse une très belle impression en remportant le Prix

Caravelle (B) pour ses premiers pas, et s'impose en pouliche d'avenir. Nous lui

décernons donc une JDG Rising star. L'épreuve a été menée par Aventure Love

(Orpen) et Orton Park (Moss Vale). Vorda a patienté dans leur sillage mais, une

fois qu'on lui a demandé d'accélérer, elle a pris très facilement le meilleur.

Aventure Love a tenté de lui résister, sans succès. Vorda s'impose d'une

longueur et demie sans avoir à forcer son talent. Aventure Love conserve nettement

la deuxième place, devant Early Prime (Early March).

PHILIPPE

SOGORB : « ELLE ME RAPPELLE SHOW GORB »

Philippe

Sogorb était très heureux du succès de sa pensionnaire. Il n'hésite pas à la

comparer à sa petite championne, Show Gorb (Caradak), qui avait également fait

impression à 2ans et devrait confirmer cette année. Le pari était pourtant osé,

puisque Vorda était la seule inédite au départ. Mais elle avait montré le matin

qu'elle était en mesure de tenir la dragée haute à ses adversaires. Cela s'est

vérifié en compétition. Philippe Sogorb a expliqué : « Pari réussi ! C'est une

pouliche qui m'a toujours emballé. Elle a un bon caractère et un bon

tempérament. Ses exercices le matin étaient propres. Elle est déjà

professionnelle. » L'entraîneur ajoute: « Elle me rappelle beaucoup Show Gorb.

Pour l'avenir, nous aviserons. Mais elle devrait être dirigée sur les bonnes

courses. » Un doute toutefois subsiste : la tenue. Par Orpen et Velda

(Observatory), une jument qui a couru sur le sprint en Italie, Vorda possède de

la vitesse. Ses origines prédisposent donc à rester sur les courtes distances.

Philippe Sogorb confirme : « Vorda a beaucoup de vitesse, comme le montrent ses

origines. Elle a le mental pour tenir sur plus long. L'avenir nous le dira,

mais je pense cependant qu'elle est faite pour rester sur les courtes

distances. » Son jockey, François-Xavier Bertras, confirme les dires de

l'entraîneur. « Son entraîneur m'avait dit qu'elle travaillait très bien le

matin et qu'elle n'avait qu'à répéter. C'est fait. Elle a une bonne vitesse et

un mental d'acier. C'est une pouliche qui ne gagnera jamais par dix longueurs.

Lorsqu'elle est devant, elle se reprend un peu. Elle se contente de faire le

travail qui lui est demandé. Elle a tout compris. C'est prometteur. »

AVENTURE

LOVE NE LOUPE PAS SES PREMIERS PAS A PARIS

Aventure

Love avait laissé une très belle impression lors de ses débuts, sur les neuf

cent cinquante mètres de la piste de Marseille-Borély. Elle se classe bonne

deuxième ce lundi, battue par une pouliche très prometteuse. Michel Gentile,

son entraîneur, nous a déclaré : « Nous sommes très contents. C'est une

pouliche que nous estimons beaucoup. Elle avait signé de bons débuts à

Marseille et elle confirme. Nous attendions une bonne performance. Elle est sûrement

battue par une très bonne pouliche. Pour l'avenir, rien n'est encore décidé.

Soit nous restons sur ces distances, soit nous tentons sur plus long. Nous

aviserons. »

ACHETEE

9.000 EUROS A ARQANA

Vorda

s'annonce comme un excellent investissement. Elle a été achetée pour seulement

9.000 euros à la vente Arqana de yearlings d'octobre 2012, par Philippe Sogorb

pour Remy Picamau. Suite à ce premier succès, Vorda a déjà 17.000 euros à son

compteur. Philippe Sogorb explique : « Son propriétaire, Remy Picamau, m'avait

dit qu'il voulait me confier un cheval lorsque je serais installé entraîneur.

Vorda est donc arrivée chez moi après avoir été achetée à la vente de

yearlings, en octobre. » La famille maternelle de Vorda s'est illustrée en

Italie. Sa troisième mère, Val d'Erica (Ashmore), s'était imposée dans

l'équivalent italien des 1.000 Guinées, dans les Oaks d'Italie (Grs1) et dans

le Premio Dormello (Gr2). Elle s'était par ailleurs classée deuxième du Prix de

Diane (Gr1) en 1981.