Prix de barbeville (gr3) : last train s’offre un avenir chez les stayers

Autres informations / 28.04.2013

Prix de barbeville (gr3) : last train s’offre un avenir chez les stayers

Barré

par les meilleurs sur 2.400m, Last Train (Rail Link) élargissait ses horizons en

se présentant dans le Prix de Barbeville (Gr3). Un changement de registre

payant, puisqu’il a gagné son premier Groupe dans ce Gr3 sur 3.100m. Installé

favori, Les Beaufs (Apsis) n’avait pas son allant habituel sur ce terrain assez

rapide. Il ne s’est pas détaché dans la fausse ligne droite et a rendu les

armes à mi-ligne droite. Last Train était finalement dans son élément dimanche.

Il fallait rayer d’un trait sa rentrée, vraiment mauvaise, qui a eu pour cadre

la P.S.F. de Chantilly et la distance de 1.900m. Associé à Last Train, Maxime

Guyon a déclaré au micro du cheval émetteur : « C’est un essai qui est

concluant. À l’époque, quand il courait sur 2.400m, on sentait bien que la

distance de 3.000m ne lui causerait aucune difficulté. L’opposition était tout

de même relevée aujourd’hui, dès lors, il faut considérer Last Train comme une

bonne recrue sur ce type de distances. Je pense aussi qu’il va encore

progresser sur cette course. » Last Train a également montré une vraie capacité

à lutter dimanche. Une fois en tête, il a dû repousser Domeside (Domedriver) et

Verema (Barathea), qui sont venus très vite fondre sur lui. Deuxième, Verema

avait bien couru à Meydan en mars, face à des références chez les stayers. Elle

est proche de sa victoire de Groupe et son entraîneur, Alain de Royer Dupré,

nous a dit : « C'est très bien ce qu'elle fait, face aux mâles, et dans une

course sans train où il est toujours difficile de revenir. Elle a effectué

beaucoup de progrès entre 3 et 4ans. Nous allons continuer sur cette voie, donc

par le Prix Vicomtesse Vigier. Aujourd'hui, elle est battue d'une tête mais

elle a les moyens de prendre sa revanche. » Domeside effectuait, lui, le grand

saut après une facile victoire dans un "réclamer" à Saint-Cloud, en

terrain lourd. Dans un contexte totalement différent, ce cheval qui n’a pas

l’air simple à utiliser s’est bien débrouillé. Il est battu de peu alors qu’il

a été lancé dans la fausse ligne droite. Son entraîneur, Mauricio

Delcher-Sanchez, nous a raconté : « Domeside court très bien aujourd'hui. Le

jockey a monté une jolie course et il n'a pas été battu de grand-chose.

Aujourd'hui, il était très calme, car il fait plus de difficultés d'ordinaire.

Nous verrons comment il récupère pour décider de la suite de sa carrière.»

Quant à Les Beaufs, il n’est pas à condamner, mais montre qu'il n’a pas la même

marge sur une piste rapide que sur une piste très souple.

L’ONCLE

DU CRACK FRANKEL

Last

Train fait partie d’une des plus belles familles du prince Khalid Abdullah. Il

est en effet l’oncle du crack Frankel (Galileo), resté invaincu et aujourd’hui

étalon. Last Train est aussi l’oncle de Bullet Train (Sadler’s Wells), lequel a

joué le rôle de leader pour son frère, Frankel, tout en étant lauréat de Gr3.

Last Train est donc le frère de Kind (Danehill), la mère de Frankel, vainqueur

de Listeds, mais aussi de Powerscourt (Sadler’s Wells), héros d’un Arlington

Million (Gr1). Mère de Last Train, Rainbow Lake (Rainbow Quest) s’est

distinguée au niveau Gr3 à Haydock sur 2.300m.